Musique

Jay-Z révèle l'homosexualité de sa mère, Gloria Carter, dans une chanson

Chantal Cyr
Commentaires

« Smile », interprétée par le rappeur et sa mère, raconte comment elle a passé sa vie à faire semblant d'être hétérosexuelle.

Toute la famille de Jay-Z a participé à l'élaboration de son nouvel album, "4:44", sorti ce vendredi 30 juin: sa femme Beyoncé, sa fille Blue Ivy, mais aussi sa mère, Gloria Carter, qui interprète avec le rappeur l'une des 10 pistes de l'opus.

Il s'agit de « Smile », un titre où s'enchaînent les voix de Jay-Z, Stevie Wonder et Gloria Carter. C'est elle qui clôt le morceau de 4'50 par un texte parlé.

« Smile » n'est pas une chanson ordinaire, mais se révèle être un véritable coming-outmusical, celui d'une femme qui a passé sa vie à dissimuler son homosexualité. Comme le relève The Independent, c'est la première fois que son orientation sexuelle est abordée publiquement.

Voici un extrait des paroles, chantées par Jay-Z, que Le HuffPost a traduit:

« Maman a eu quatre enfants, mais elle est lesbienne
A dû faire semblant si longtemps qu'elle en est devenue comédienne
A dû se cacher au placard comme si elle était sous traitement
La honte de la société, la douleur était insupportable
J'ai pleuré de joie quand tu es tombée amoureuse
Peu m'importe qu'il s'agisse d'un homme ou d'une femme »

Et le discours de fin que déclare sa mère:

« Vivre dans l'ombre

Pouvez-vous imaginer quel genre de vie c'est?
Dans l'ombre les gens vous voient heureuse et libre
Car c'est ainsi que vous voulez qu'ils vous voient
Vivre deux vies, heureuse, mais pas libre
Vous vivez dans l'ombre par crainte que quelqu'un ne s'en prenne à votre famille
Ou à la personne que vous aimez
Le monde est en train de changer et on dit qu'il est temps de se libérer
Mais vous vivez dans la peur de simplement être moi
L'ombre semble être l'endroit le plus sûr
On ne leur fait pas de mal, on ne me fait pas de mal
Mais la vie est courte, et il est temps de se libérer
Aimez qui vous aimez, car la vie n'est pas sous garantie »