Royaume-Uni

Un premier mariage musulman entre deux homosexuels

Sébastien Thibert
Commentaires

Jahed Choudhury est devenu le premier musulman britannique à officiellement se marier avec une personne de même sexe.


C’est la première fois que l’Angleterre célèbre un mariage homosexuel dont l’un des deux mariés est d’origine musulmane.

Civique et inédite, la cérémonie s’est déroulée à Walsall, à 200 kilomètres au sud de Londres, d’après le journal Express & Star. Devant une assemblée restreinte de témoins, les deux jeunes époux Jahed Choudhury (24 ans) et Sean Rogan (19 ans) se sont passé la bague au doigt, vêtus d’une tenue traditionnelle musulmane.

Le sourire aux lèvres, c’est néanmoins le cœur gros que les heureux mariés célèbrent l’événement, tous deux marqués par les nombreuses agressions qu’ils ont subies.

Élevé par des parents bangladais au sein d’une famille traditionnelle musulmane, Jahed Choudhury explique s’être toujours senti comme « le mouton noir de la famille ». À l’école secondaire, le jeune homme – qui disait préférer les émissions de mode à celles de football – se souvient avoir été régulièrement persécuté. « Ça se passait partout dans l’école », raconte-t-il. « Les gens me crachaient dessus, vidaient les poubelles sur moi, m’insultaient de porc et les musulmans criaient ‘haram’ (‘interdit’) – ce qui est une injure très méchante dans ma langue. »

Insulté et humilié, M. Choudhury a été jusqu’à nier son orientation sexuelle, notamment en entretenant une relation avec une femme et en prenant des médicaments pour « combattre son homosexualité ». En s’entourant d’un nouveau cercle social, le jeune homme a également effectué un pèlerinage de l’Arabie Saoudite jusqu’au Bangladesh.

Sujet plus que tabou dans la tradition musulmane, l’homosexualité est souvent perçue au sein de l’islam comme impure, voire obscène. En effet, au sein de la communauté musulmane (tout comme catholique) semble exister un consensus qui veut considérer l’homosexualité comme un pêché.

Malgré ses efforts, la situation n’a fait qu’empirer pour le jeune musulman. Agressé physiquement par ses coreligionnaires, bannit de la mosquée qu’il fréquentait depuis quinze ans, c’est dans un sentiment d’exclusion totale que le jeune homme a tenté de se suicider, peu de temps avec de rencontrer son actuel époux, Sean Rogan. « Une association nous a trouvé un hébergement et depuis, nous vivons ensemble. Je lui ai fait ma demande en juin dernier, le jour de son anniversaire », raconte Jahed Choudhury.

Si la famille de Jahed Choudhury a refusé d’assister à l’événement, trop embarrassée par cette union et considérant l’homosexualité comme une maladie incurable, le jeune homme d’origine bangladeshie considère cette union comme un succès en soi, aussi bien pour la communauté LGBT que pour la communauté musulmane. « Ce mariage est une façon de montrer aux gens que j’assume totalement ma vie », explique-t-il. « Je voudrais dire à tous ceux qui sont comme moi que cette situation est tout à fait OK (…) Nous voulons montrer au monde entier que n’importe qui peut être à la fois gai et musulman ».