Royaume-Uni

Un jeune vendeur refuse de renoncer à se maquiller sur son lieu de travail

L'agence AFP
Commentaires

Un jeune vendeur britannique s'estime victime de discrimination pour s'être vu interdit de maquillage sur son lieu de travail.

« Il n'existe aucune règle concernant le maquillage au travail! », a répliqué Scott Ayton-Laplanche, vendeur dans un magasin d'électroménager en Grande-Bretagne, à son employeur lui avait demandé de ne plus se maquiller pour venir travailler.

Le jeune homme de 20 ans a jugé cette interdiction « discriminatoire », comme il l'exlique dans un post publié sur Facebook le 6 juillet dernier.

« Je travaille ici depuis huit/neuf mois et je n'ai jamais été réprimé à cause de mon maquillage. En réalité c'est même le contraire... Des supérieurs m'ont même encouragé et complimenté », explique le vendeur qui lie cette mesure à son encontre à l'arrivée d'un nouveau manager dans l'entreprise.

« Je ne vais pas arrêter de me maquiller alors que d'autres collègues féminines sont autorisées à venir travailler comme elles le souhaitent », a-t-il prévenu.

Et il ne devrait pas encourir de sanction car l'entreprise qui l'emploie, Currys PC World, soutient son vendeur expliquant qu'il s'agit d'un malentendu qui ne concerne que le magasin où il travaille.

« Scott est fier de son apparence et Currys PC World est fier de la diversité de ses employés », a-t-elle réagi.