Homoparentalité

Des milliers de personnes contre la politique d’adoption anti-gay à Tel Aviv

L'équipe de rédaction
Commentaires

Plusieurs arrestations ont été effectuées tandis que les participants tentaient brièvement de bloquer les rues de la ville blanche.

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de Tel Aviv jeudi soir pour protester contre l’opposition du gouvernement à l’adoption d’enfants par des couples de même sexe, accordant la préférence aux foyers hétérosexuels, un positionnement dont il a fait part au début de la semaine.

Environ 10 000 personnes ont rejoint ce mouvement de protestation au centre de Tel Aviv, en face du complexe gouvernemental situé à proximité des tours Azrieli, selon les estimations des organisateurs.

Au moins huit personnes ont été arrêtées pour perturbations, a annoncé la police, alors que les manifestants avaient brièvement bloqué une route. 

« Nous voulons l’égalité, l’égalité des droits, l’égalité entière et rien d’autre », ont crié les manifestants.

Chen Arieli, présidente de l’Aguda, le groupe de travail national israélien de la communauté LGBT, a déclaré dans un discours que ce mouvement avait pour objectif « de le faire savoir au Premier ministre, aux ministres et aux membres de la Knesset. » 

« Nous ne sommes pas là seulement de manière à ce que vous puissiez dire au monde entier combien nous sommes un pays avancé, et de sorte que 30 000 touristes aient quelque chose à faire au mois de juin », en référence à la Gay Pride annuelle de Tel Aviv qui attire des dizaines de milliers de touristes par an. 

Un certain nombre d’autres intervenants ont dénoncé la politique discriminatoire qui oppose les couples homosexuels – politique qui a été révélée par la réponse officielle de l’état dimanche à une plainte qui avait été déposée devant la Haute cour de Justice par l’Association des pères homosexuels israéliens et le centre d’action religieuse du mouvement réformé – et le ministère des Affaires sociales et le Procureur général.

La star israélienne Harel Skaat, lui-même homosexuel, qui a appelé cette semaine les jeunes membres de la communauté LGBT à refuser de servir dans l’armée et à cesser de payer leurs impôts pour dénoncer le positionnement adopté par le gouvernement, était également présent lors de la manifestation de jeudi. 

La réponse de l’état, formulée conjointement par le ministère des Affaires sociales et le ministère de la Justice, indiquait s’opposer à l’adoption des couples de même sexe dans la mesure où ce type de foyer plaçait un « fardeau supplémentaire » sur les épaules de l’enfant, une déclaration qui a suscité l’indignation de la communauté LGBT et d’un grand nombre de politiciens de haut-rang. (L’état a ajouté que, pour la première fois, il permettrait aux couples en union libre depuis au moins trois ans à adopter).

La décision prise par l’état de ne pas changer sa position sur la question de l’adoption par les couples de même sexe « prend en compte la réalité de la société israélienne et la difficulté qu’il pourrait en résulter concernant l’enfant adopté », a indiqué le gouvernement dans la réponse dimanche, citant les services sociaux délégués à l’enfance. 

La Haute cour a donné au gouvernement deux mois pour reconsidérer sa décision après que le ministre des Affaires sociales Haim Katz, qui a déclaré lundi que la réponse de l’état était formulée de manière malheureuse, a expliqué vouloir solliciter plus de professionnels pour avis.

Amir Ohana, le premier législateur du Likud ouvertement gay et militant des droits des homosexuels, a annoncé mardi qu’il ne voterait plus en faveur de la coalition gouvernementale jusqu’à ce que la recommandation de non-adoption pour les couples de même sexe ait été changée. 

Dans un post publié lundi sur Facebook, Skaat a critiqué la ministre de la Justice Ayelet Shaked (HaBayit HaYehudi) ainsi que « les autres politiciens lâches comme vous. Vous ne nous méritez pas. Si seulement les millions de personnes qui ont assisté à la dernière Gay Pride de Tel Aviv – pour que vous puissiez vous glorifier de votre soi-disante acceptation du monde éclairé – pouvaient devenir une force alternative et vous mettre dehors. Il y a une nouvelle génération ici qui ne supportera plus votre hypocrisie ».

Depuis 2008, année où les couples de même sexe et les couples en union libre ont obtenu le droit d’adopter en Israël, 550 couples ont soumis des demandes d’adoption. Tandis que seulement trois couples homosexuels ont vu leurs demandes aboutir, plus de 1 000 couples hétérosexuels ont pu adopter des enfants sur la même période. 

Un grand nombre de couples de même sexe adoptent des enfants dans d’autres pays. 

Zvi Fischler, président de l’Association des psychiatres israéliens, a indiqué lundi qu’il n’y avait aucune preuve venant soutenir l’affirmation gouvernementale d’un « fardeau supplémentaire » pour l’enfant. Il a indiqué que « le positionnement de l’état est motivé par des facteurs autres que l’unique bien-être de l’enfant ». 

Même dans les sociétés les plus éclairées, a-t-il ajouté au micro de la radio militaire, « il peut y avoir des secteurs de la population qui sont moins acceptés et l’enfant est en mesure de gérer ces choses ».

Source : Times of Israel