Lundi 14 août

Jaimie Wilson est chanteur country et il est trans!

André-Constantin Passiour
Commentaires
Jaimie Wilson
  • Jaimie Wilson

Pour Jaimie Wilson, âgé de 21 ans, rien n’est mieux que de filer sur la route dans sa Jeep Wrangler à destination de sa prochaine performance. C’est qu’il adore jouer sa musique un peu partout en Floride, son état d’adoption. Torse nu, bronzé, musclé, blondinet, il ressemble à n’importe quel jeune homme de son âge cherchant à se faire une place dans cette vie d’adulte.

Alors que la Jeep roule sur l’autoroute, sa guitare et le sac de ses effets personnels sur la banquette arrière, avec les vitres baissées, il chante à tue-tête sur les airs de la radio ou d’un CD avec le ronronnement de ses grands pneus qui semblent l’accompagner… 
 
Mais cela n’a pas toujours été ainsi pour Jaimie pour qui, en fait, la vie a été passablement difficile. Il était le plus jeune d’une famille de quatre enfants dans le comté rural de Livingston, au Michigan. Un coin du Michigan profondément religieux et ultra-conservateur. Mais voilà, Jaimie avait un secret qu’il savait qu’il ne pouvait divulguer ni à ses proches ni à ses amis. Dès l’âge de cinq ans, il savait qu’il voulait devenir un garçon. Plus précisément, Jaimie savait qu’il deviendrait un garçon. Et plus d’une décennie allait s’écouler avant qu’il puisse entrevoir son rêve. Car Jaimie est né.e fille!
 
 
Le 4 février 2015, tout bascule. «Quand j’ai réalisé que j’étais "différent", je me suis dit que je ne ferai jamais mon coming out.  Sachant comment ma famille allait réagir, ce n’était tout simplement pas une option. C’était quelque chose que je devais enfouir au plus profond de moi-même. Mais, un matin je me suis levé en décidant que c'était fini de vivre un mensonge. Quelques jours auparavant, j’avais vu une vidéo devenue virale de Ruby Rose intitulée Break Free et c’est comme si que quelque chose venait de cliquer! Sans en parler à personne, j’ai pris un rendez-vous chez un barbier et j’ai coupé mes cheveux longs bouclés. Je suis rentré à la maison avec les cheveux coupés courts et vêtu d’habits d’homme», commente Jaimie Wilson.
 
Jaimie a passé d’innombrables heures à rechercher sur YouTube et sur d’autres sites Internet des jeunes comme lui, à se chercher lui-même et une place dans laquelle il serait tout simplement confor-table. Cette journée hivernale a été traumatisante. Les choses se sont mal passées. Encore au 2e semestre de sa dernière année du secondaire, il a dû quitter le foyer familial et se débrouiller par lui-même. Dans cette vie souvent tumultueuse, ce qui le tenait le plus était son amour pour la musique country. Il a commencé à jouer du piano dès l’âge de cinq ans et la guitare à 16 ans. Pour lui, YouTube est devenu une manière d’exprimer librement sa créativité musicale. Juste avant le début de sa transition, Jaimie «poste» une de ses chansons sur YouTube pour sensibiliser les gens au suicide chez les jeunes LGBT. Avec, en tête, la certitude que sa famille n’allait jamais l’appuyer dans sa transformation, il quitte le Michigan. «J’aime le soleil, l’eau et les endroits chauds, donc déménager en Floride du Sud faisait beaucoup de sens», dit-il.
 
Sur les réseaux sociaux, Jaimie va documenter sa transition en mettant des photos des diverses étapes. Mais il ne s’arrêtera pas là, il va non seulement continuer son œuvre de sensibilisation, mais il cherchera des commandites pour aider d’autres femmes en transformation comme lui à devenir des hommes… Il lance ainsi son compte Instagram en juin 2015, juste avant le début de sa thérapie hormonale. En septembre de la même année, on procède à la mastectomie. Sur YouTube, il continue d’amasser des milliers et des milliers de visionnements, tandis que plus de 300 000 abonnés le suivent sur son compte Instagram. Il poursuit donc à la fois sa carrière de chanteur country et son engagement à défendre les droits des trans. Il se produit un peu partout en Floride, également en tant que DJ, dans les bars gais, dans les activités de la Fierté et dans événements caritatifs. 
 
Il n’y a pas si longtemps, une agence l’a contacté et voulait l’engager: les gens avaient été emballés par les vidéos qu’il avait faites, mais après qu’ils ont su qu’il était trans, les choses n’étaient plus les mêmes. «L’appui que je perçois de la communauté LGBT et des alliés me montre bien que tout est possible! Je n’ai pas besoin de l’approbation de l’industrie de la musique country. Je vais y arriver, qu’ils le veuillent ou non! […]», souligne Jaimie Wilson. 
 
Jaimie Wilson effectue en ce moment une tournée dans dix états des États-Unis et deux arrêts internationaux, dont un à Montréal dans le cadre de Fierté Canada Montréal 2017, il participera en effet au spectacle Place à la relève, le lundi 14 août.
 
 
Un texte de Brodie LEVESQUE (traduit de l'anglais et adapté par André C. Passiour)
 
FIRTÉ MONTRÉAL Canada 2017 — PLACE À LA RELÈVE
Ce spectacle jeunesse mettra en vedette la montréalais BAYLA, et Jaimie WILSON du Michigan, ainsi que plusieurs artistes lgbtq+ émergent.e.s du Québec. LUNDI 14 août 2017, à 19h, au Parc des Faubourgs.
ÉVÉNEMENT GRATUIT avec admission libre! Seuls les billets pour la zone VIP sont payants (200$), mais ils incluent un service de bar-ouvert (en plus de donner accès à la zone VIP de la Place Émilie-Gamelin). 
 
Pour suivre Jaimie sur