Allo mon coco!

Un nouvel Allô! Mon Coco à deux doigts du Village

Daniel Rolland
Commentaires
allo mon coco
Déjeuner pour le meilleur… et les portions. C’est ainsi qu’on peut résumer l’expérience de manger à cette enseigne.
 
Pour preuve que le journalisme, c’est beaucoup de choses, mais certainement pas du 9h à 5h: c’est à 7h pile que j’ai répondu à l’invitation de Fareed Halabi de venir découvrir le dernier établissement de la chaîne de déjeuners Allô! Mon Coco qui se trouve on ne peut mieux situé, rue Sainte-Catherine, à quelques pas à l’est du boulevard Saint-Laurent et à deux doigts du Village. 
 
Et dire qu’il n’y a pas encore si longtemps, c’était un terrain vague. Aujourd’hui, l’immeuble tout neuf abrite donc au rez-de-chaussée cette succursale de la bannière qui a le vent dans les voiles et des projets d’ouvertures à un rythme fulgurant. C’est que la formule marche à plein. Pour deux raisons. D'abord, on trouve sur la carte tout ce qui compose ce premier repas de la journée et même plus. S’il y a une unanimité chez les nutritionnistes, c’est bien de consi-dérer le petit déjeuner comme LE repas primordial si on veut commencer la journée dans les meilleures dispositions. Ensuite, les portions. Dire que vous en avez pour votre argent est un euphémisme. Qu’est-ce qu’on est généreux dans l’assiette! Chose certaine, vous n’aurez plus faim après coup pour un bout de temps, avec suffisamment de réserves pour même faire l’économie du dîner.
 
www.allomoncoco.comUne famille syrienne copropriétaire
Avalant un café corsé bienvenu à pareille heure, j’écoute Fareed se raconter. Il est juriste. Et puis, il y a sa famille associée dans l’affaire, un est ingénieur pétrolier, l’autre enseignante, la troisième acheteuse pour le Tigre géant. «C’est notre façon de participer activement à la société. On veut briser le préjugé qui selon lequel les immigrants viennent s’emparer des emplois. Voyez, nous, on en crée. Nous venons de Syrie, un pays terriblement éprouvé par la guerre. C’est peu dire que nous apprécions d'être au Québec où règnent la paix et une cohabitation harmonieuse. On avait le goût de se lancer dans l’aventure. Et Allô! Mon Coco est une enseigne de qualité qui connaît énormément de succès. C’est très encourageant». Ils bénéficient d’un environnement de travail idéal où ils sont entourés de tours de bureaux. Beaucoup de travailleurs ont commencé à y prendre leurs habitudes matinales avant de commencer le boulot. On ouvre les portes dès 6h du matin. Puis la succursale est à un carrefour touristique de premier plan avec le voisinage du Quartier des spectacles. Je lève le voile sur un pan de mon intimité, je suis fou des omelettes au fromage suisse et des gaufres. Puis-vous dire que j’ai trouvé ce matin-là de quoi me satisfaire? Le mot qui me vient à l’esprit (sortez vos dictionnaires), c’est l’«acmé», ou si vous aimez mieux, le meilleur de quelque chose, qui atteint son apogée. Le décor lui est fidèle au design établi par la chaîne. Vous ne serez pas dépaysé en ce lieu où la lumière entre de partout. Carburer aux bonnes choses, y’a que ça qui compte. 
 
Allô! Mon Coco. 70 rue Sainte-Catherine E.