Au volant

Survol des nouveautés

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
Hyundai Kona

Comme nous l’avancions dans la chronique de Mai, les petits VUC (véhicules utilitaires compacts ou sous-compacts) ont la cote. Leur polyvalence rencontre les attentes des acheteurs et tous les constructeurs se doivent aujourd’hui d’en proposer plusieurs. Et bien entendu d’améliorer et de rajeunir les modèles existants. 

Hyundai Kona
Le constructeur sud-coréen Hyundai vient ainsi de compléter sa gamme de VUS en proposant le petit Kona. Ce sous-compact ne se distinguera pas par un look trop flashant à l’image du tout nouveau Toyota CHR, mais il pourra être équipé de quatre roues motrices pour certaines versions. En revanche, les lignes fluides du Kona ont plus de chance de faire l’unanimité auprès d’acheteurs potentiels. Les versions les mieux équipées n’auront rien à envier à des modèles plus luxueux en matière de sécurité passive et active, comme la détection des piétons, le frein d’urgence autonome, sans oublier toute la technologie de communication actuelle, comme la connectivité Apple CarPlay et Android Auto. Et pour les amoureux de la musique, une chaîne stéréo haut de gamme Krell, disposant de huit haut-parleurs, sera aussi disponible. Visant une clientèle jeune, le Kona est proposé dans une gamme de 10 couleurs différentes, et des plus colorées. Des rappels de la couleur extérieure du Kona se retrouveront à l’intérieur, couture des sièges, inserts autour des sorties d’air, du levier de vitesse, etc. Actuellement, on ne connaît pas encore la motorisation choisie par le constructeur, ni les prix de ce tout nouveau venu qui arrivera sur nos routes à la fin de l’été. 
 
Subaru Crosstrek 2018Subaru Crosstrek 2018
Personne n’aurait parié un kopek, ou une cenne noire, sur cette Subaru Impreza gonflée aux stéroïdes... Comme quoi, il faut parfois oser. Le Crosstrek est devenu un incontournable dans la catégorie des VUS abordables. Il est doté de la légendaire traction intégrale Subaru qui se retrouve sur toutes les versions du Crosstrek. Pour 2018, le constructeur japonais a décidé de lui apporter des améliorations majeures qui ne seront peut-être pas remarquables à l’œil du profane. Le Cross-trek bénéficie de la toute nouvelle plate-forme Subaru dite "globale" plus rigide, d’un accroissement de quelques centimètres qui profitera aux passagers arrière, et d’une ouverture plus large de l’espace bagage. Les feux avant et arrière ont été redessinés incluant l’éclairage Dell. Dans l’habitacle, on reprend le design intérieur de l’Impreza avec l’introduction de la toute dernière version du système d’info-divertissement StarLinck, connectable avec Android Auto et Apple CarPlay. La motorisation ne change pas sinon par une légère augmentation de la puissance. Le Crosstrek 2018 fera son entrée sur le marché cet automne. Et le prix de départ ne devrait pas dépasser la barre des 25 000$. 
 
tuango

Volkswagen Tiguan 
Prise de poids et de taille pour la nouvelle génération du VUS Tiguan de la marque allemande, puisque seule la version allongée sera distribuée en Amérique du Nord avec l’option d’une troisième banquette pour accueillir en tout sept passagers. Presque un VUS compact, ce qui laisse présager que Volkswagen proposera sous peu un VUS plus petit pour ne pas laisser cette niche vide. Le Tiguan commençait à accumuler le poids des ans après 9 ans d’existence. Il était grandement temps d’un rafraîchissement. En fait, c’est une toute nouvelle version qui prend place, sur une toute nouvelle plate-forme, avec un empattement plus grand qui lui donne un air plus imposant que celui de la génération précédente. Et un tout nouveau moteur. Tout le monde y gagne, plus d’espace pour les occupants, avec des sièges réglables pour les passagers arrière, plus d’espace de chargement (58 % de plus que l’ancien Tiguan). Enfin le conducteur contrôlera de son pied droit un moteur développant 184 chevaux associé à une boîte automatique à 8 rapports. Dès que l’on regarde l’habitacle, on sent la rigueur, voire l’austérité toute germanique. C’est du sérieux, du solide, du bien fait, mais l’ensemble manque d’un peu d’originalité, de vie. En revanche, on appréciera la qualité des matériaux et de leur assemblage, ainsi que la disposition ergonomique de tous les boutons de contrôle. Le nouveau Tiguan n’est pas un foudre de guerre, 184 chevaux, c’est un peu juste. En revanche, le silence de roulement est impressionnant, tout comme le confort pour envisager de longs trajets, sauf pour les passagers situés sur la troisième banquette. Trois niveaux de finition sont proposés: Trendline, Comfortline et Highline qui, au choix, pourront recevoir la transmission intégrale. On s’attend à un prix de base en dessous de la barre des 30 000$, et les premiers Tiguan 2018 seront en vente dès la fin août. 
 
Acheter sa voiture en ligne
Il fallait s’y attendre. Plus besoin de se déplacer chez un concessionnaire pour choisir le modèle de ses rêves ou dans ses moyens. On peut s’amuser à le construire sur les sites des constructeurs, choisir la version, les couleurs, les garnitures intérieures, les jantes des roues et les options qui nous semblent nécessaires. Un pas de plus vient d’être franchi, puisque l’on peut, après avoir choisi le mode de financement qui nous convient, appuyer sur: Enter! Et le tour est joué! C’est ce que propose FCA Canada (Fiat Chrysler). La réservation et le premier dépôt peuvent se faire en toute sécurité en ligne, une façon d’accélérer le processus de livraison. L’initiative se fonde sur une étude de Google qui montrerait que 90 % des acheteurs consulteraient les sites des constructeurs avant de se décider et configureraient ainsi le véhicule de leur choix. Une fois la commande passée, la transaction finale se fera chez un concessionnaire qui aura reçu votre voiture. Prochaine étape peut-être, la livraison de votre nouvelle auto dans votre cour par un… drone ? 
 
Volvo

Virage écologique pour le constructeur Volvo
La marque suédoise après avoir été sous la houlette de Ford, est de-venue la propriété de capitaux chinois. Mais l’on tient à conserver l’image de la marque qui s’est fait reconnaître à une époque comme le constructeur de voitures le plus sécuritaire au monde. 
 
Volvo vient d’annoncer sa stratégie verte en décidant de ne produire, à partir de 2019, que des véhicules électriques ou hybrides. Un choix radical alors que les autres grands constructeurs n’en sont qu’à proposer que quelques modèles dans leur gamme. Le choix de Volvo poussera peut-être la concurrence à accélérer le changement. Reste à multiplier aussi le nombre de bornes de recharge pour faciliter la vie des propriétaires de véhicules hybrides ou rechargeables.