10 au 20 août

Une programmation de la fierté au féminin

Julie Vaillancourt
Commentaires

Il y a un temps où les festivités entourant la Fierté offraient peu de diversité à la gent féminine. Force est de constater que ce temps est révolu. Au plus grand bonheur de ces dames, Fierté Montréal Canada propose désormais une programmation diversifiée.. 


L Marche

Dimanche 13 août, vous êtes conviées à venir marcher en grand nombre pour la L Marche. Organisée par le Réseau des lesbiennes du Québec (RLQ), pour la visibilité politique et sociale des femmes de la diversité sexuelle, cette marche est l’occasion d'investir l'espace public et d'afficher ses couleurs. Cette marche, à ne pas confondre avec le défilé de la Fierté, s’adresse à toutes les femmes de la diversité sexuelle (lesbiennes, queers, bisexuelles, pansexuelles, trans, alliées, etc.) afin de renforcer leur visibilité à l'intérieur même de la communauté LGBT. Si le départ de la place Émilie Gamelin est prévu à 15h30, à noter qu’un atelier de création d’affiches pour la marche sera tenue dès 14h30. La marche prendra fin au parc des Faubourgs vers 16h30.

Queer.Feminist.Fun et LSTW

Mercredi 16 août, la place Émilie Gamelin sera l’hôte d’un spectacle d’humour au féminin, animé par l’humoriste torontoise de renom, Elvira Kurt. Se partageront la scène, les humoristes: Jess Salomon, Dorothy Rhau, le duo les Grandes Crues (Ève Côté/Marie-Lyne Joncas) et DeAnne Smith. Au cours de cette soirée bilingue, les humoristes vous feront rire autour des thèmes féministes et queer. Avant ou après le spectacle, présentez-vous au traditionnel 6@9 de LSTW. Cette soirée dédiée aux femmes, prendra d’assaut le Unity et sa terrasse, pour vous faire vivre une soirée mouvementée et achalandée. On vous suggère d’arriver tôt!

Femmes aux platines, lectures féministes et exposition

Mardi 15 août, à 18h, DJ Beatrix, proposera sa Nostalgie Heureuse au parc des Faubourgs, avec ses rythmes house/tech. Puis, vendredi 18 août, ce sera la DJ montréalaise TIZI qui viendra présenter sa house groovy et funky et parfois hip-hop. Jeudi 17 août, la libraire L’Euguélionne ouvre ses portes à tous et toutes pour une soirée de lecture de textes intitulée À Qui le Village? abordant «les enjeux reliés à l’orientation sexuelle, aux identités raciales et de genre, à la commercialisation du Village et à ce qu’on appelle aujourd’hui le capitalisme rose.» Le week-end du 12 et 13 août, le MAI vous invite à l’exposition L’Amour is Love. Spécialement conçue pour Fierté 2017, elle est présentée par The Woman Power, afin de permettre aux personnes racisées de la communauté LGBTTIQ2S de partager leurs histoires.

Le Party HER

 

Vendredi 18 août, Le Cinq sera l’hôte d’un grand événement lesbien: le Party HER. Aux platines, on promet de vous faire danser jusqu’aux petites heures du matin, notamment avec Sandy Duperval, ambassadrice de Fierté et DJ bien connue de la scène house montréalaise. Elle réchauffera la foule pour l’arrivée de DJ Taryn Manning, également actrice de la populaire série Orange Is The New Black. Si tous les DJ présents auront comme principale mission de garder vos hanches actives sur des rythmes house, tech-house, électro, hip-hop, etc., les 3 aires aménagées pour l’occasion vous proposeront chacune des atmosphères distinctes afin que toutes trouviez chaussure à votre pied. D’ailleurs, la troupe de danse burlesque The Royals, vous offrira une prestation toute spéciale pour l’occasion. Les décors et effets visuels seront signés par les artistes locaux Ash Banks et Mimmo Scali. HER, annoncé comme LE party lesbien de l’été, doit son nom et son organisation à la plus importante application de rencontres et de réseautage lesbien au monde, HER, qui compte désormais plus de deux millions d’utilisatrices autour du globe. «L’application a été créée par Robyn Exton, Fondatrice et CEO, au Royaume-Uni il y a environ 2 ans. Par la suite, Robyn a déménagé à San Franscico, où sont désormais situés nos bureaux chefs», explique Carolina Montrose, City Lead de HER, qui agit à titre de productrice d’événements et ambassadrice de l’application au Québec. Si la scène montréalaise fut investie l’an dernier, c’est désormais 33 villes qui accueillent les événements HER, alors que 55 pays se partagent les deux millions d’utilisatrices. «C’est autant une application pour des rencontres amoureuses qu’amicales, car l’application a un mur en temps réel, comme Facebook, alors les gens peuvent échanger sur leurs goûts et intérêts, puis partager les événements de la scène locale.» L’application est offerte gratuitement et le compte Premium, permet de voir les profils des utilisatrices à travers le monde, choisir les filles selon des critères précis (âge, orientation sexuelle, etc.) «On utilise le terme application lesbienne, mais c’est inclusif, car nous avons 23 orientations sexuelles et identifications homosexuelles inclues dans l’application. Toutes les femmes de la diversité sexuelle sont les bienvenues.» Si l’application répond à un besoin de la part de la communauté lesbienne, il est d’autant plus intéressant que la section événement de HER vienne transposer ce désir de se rencontrer entre femmes, dans la vie réelle. «On ne voulait pas juste créer une plateforme en ligne, mais vraiment donner un espace (physique) aux femmes de notre communauté, afin qu’elles puissent se rencontrer. Si une femme arrive seule à l’événement, elle ne sera jamais seule, car j’ai ma «HER Team» avec moi et nous allons discuter avec elle et peut-être même la matcher!», conclut Carolina Montrose.