Communautaire

Du vernis à ongles pour illuminer ses créations

Éric Whittom
Commentaires
lemieux
Photo prise par © Éric Whittom

Jean-François Lemieux, qui travaille depuis une trentaine d’années comme coiffeur, maquilleur et cosméticien à Québec, a amorcé simultanément, depuis 2010, une nouvelle carrière d’artiste peintre d’une façon assez originale, soit l’utili-sation du vernis à ongles dans ses créations.

«Le vernis à ongles étant un médium tout à fait incontrôlable, j’ai dû développer mes propres techniques artistiques pour trouver des textures qui reflétaient la lumière. L’utilisation du vernis à ongles est en quelque sorte un clin d’œil à mon expérience de vie comme maquilleur et cosméticien. J’ai d’ailleurs déjà travaillé pour des compagnies qui en fabriquaient.» Il réussit à trouver une variété de couleurs de vernis à ongles pour créer ses tableaux. Après des tests qu’il a effectués dans différentes conditions climatologiques, il en a conclu que le vernis à ongles est «très résistant dans le temps» sur une toile montée sur un cadre et exposée à l’intérieur. Les thèmes de ses œuvres étaient figuratifs, notamment des fleurs et des villes inventées. Il les a d’ailleurs exposées au Club ForHom et à la Lunetterie du Faubourg. Depuis environ un an, il a amorcé un virage vers l’abstraction. «Je désire créer une harmonie, du mouvement, des jeux de couleurs et de réverbération de la lumière.» Pour ses nouvelles créations conçues à son atelier de Lévis, il utilise des techniques mixtes comprenant de l’acrylique, de l’encre de Chine, du vernis à ongles et des cristaux provenant des bijoux de la collection Swarovski. «Mon but ultime est en quelque sorte de peindre une toile qui soit un bijou.» Il s’est inspiré de la technique du dripping de l’artiste peintre américain Jackson Pollock (1912-1956) du mouvement expressionniste abstrait. «Je lance, verse ou dépose des gouttes de vernis à ongles. Le seul pinceau que j’utilise est celui du vernis à ongles», explique Jean-François Lemieux. Son choix de couleurs est basé principalement sur les tendances de la mode, de la décoration et de l’architecture. Ses tableaux, en différents formats, sont exposés au salon de coiffure où il travaille, Les Incroyables, qui est situé au 801 Grande Allée Ouest (Édifice Mérici). L’artiste y est présent du jeudi au samedi, entre 9h et 17h, ou sur rendez-vous (418 455-2271). Il est aussi possible de voir ses dernières créations sur la page Facebook jflart. En octobre prochain, les curieux pourront visiter son atelier dans le cadre du Rallye Cultur’Art de Lévis (rallyeculturartdelevis.com).