Dimanche 20 août

Un nombre record de coprésidents d’honneur pour Fierté Canada Montréal 2017

L'équipe de rédaction
Commentaires

La toute première édition de Fierté Canada, organisée du 10 au 20 août par Fierté Montréal, aura 17 coprésident.e.s. ET Fierté Montréal souhaite souligner L’apport exceptionnel de chacune de ses personnes à la cause et aux droits de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre. 

« Nous sommes très fiers d’avoir obtenu l’accord de ces personnes exceptionnelles qui se consacrent à leur manière aux enjeux LGBTQ+ », a déclaré le président fondateur Éric Pineault. « Elles proviennent de tous les horizons de nos communautés, mais ont en commun d’avoir fait et de continuer à faire une différence dans leur milieu et champ d’activité. »

Les coprésident.e.s d’honneur participeront au défilé du dimanche 20 août prochain qui promet d’être le premier en importance au Canada, réunissant pour une première fois les 96 Fiertés canadiennes. Il sera ouvert par un contingent autochtone afin de reconnaître les peuples fondateurs du Canada, soit les Premières Nations, les Inuits et les Métis.

17 coprésident.e.s d’honneur de tous les horizons en 2017 

  • John Banks, Montréalais qui fut secrétaire particulier de la grande Marlene Dietrich et l’un des premiers activistes canadiens ayant œuvré à Vancouver dans les années 60 et à Montréal, à partir des années 70 jusqu’à ce jour. Il a coorganisé la première marche montréalaise de la Fierté en 1979.
  • Janik Bastien-Charlebois, professeure de sociologie à l’UQAM et chercheure en études intersexes et en diversité sexuelle et de genre, militante pour la reconnaissance des droits des personnes intersexuées.
  • Puelo Deir, auteur dramatique, réalisateur et promoteur, il fut l’un des cofondateurs de Divers/Cité, le premier festival montréalais de la Fierté et directeur général de la Table de concertation des gais et lesbiennes de Montréal devenu le Conseil québécois LGBT.
  • Khloé Dubé, adolescente transgenre de 15 ans, assignée garçon à la naissance et en transition depuis trois ans.
  • Florence Gagnon, créatrice en 2012 de la référence pour lesbiennes Lez Spread The Word, auteure de la série fiction FÉMININ/FÉMININ qui s’est mérité 2 Gémeaux en 2015 et éditrice depuis 2016 de la revue bilingue LSTW distribuée au Canada, aux États-Unis et en Europe.
  • Mona Greenbaum, cofondatrice et directrice générale de la Coalition des familles LGBT qui milite pour les familles avec parents lesbiennes, gais, bisexuels et trans. Elle copréside le Comité scientifique de la conférence Réalités LGBTTIQA2S : nos luttes, nos victoires, nos défis (15 au 17 août) tenue dans le cadre de Fierté Canada Montréal 2017.
  • Maïtée Labrecque-Saganash, jeune Crie, étudiante en sciences politiques à l’UQAM, militante au sein des organismes Idle no moreMontréal Autochtone et Fondation Paroles de femmes et chroniqueuse au journal Métro.
  • Mado Lamotte, la drag queen montréalaise la plus célèbre au Québec, personnage créé et incarné depuis 30 ans par Luc Provost, qui a ouvert la voie à toute une génération de drag queens émergentes grâce à son Cabaret éponyme.
  • Tasheka Lavann, militante lesbienne originaire d’Antigua, couronnée Miss Antigua-et-Barbuda et lectrice de nouvelles à la télévision devenue activiste LGBT, elle a fui son pays pour trouver refuge à Toronto où elle habite avec sa conjointe et travaille comme consultante en communications.
  • Fleurien Leth Graveson, écrivain, photographe et activiste non binaire de Montréal, codirigeant de la Communauté asexuelle de Montréal, passionnée par la sensibilisation aux identités moins connues comme les genres non binaires, l’asexualité et l’aromantisme.
  • Stuart Milk, ancien vice-président principal de l’avionneur Lockheed Martin, neveu du célèbre activiste assassiné et cofondateur de la Fondation Harvey Milk, activiste depuis plus de 20 ans des droits des personnes LGBT dans 63 pays au soutien de l’inclusion des minorités, de l’enseignement de la diversité et de l’acceptation en milieu de travail.
  • Martine Roy, fondatrice des regroupements d’employés LGBT chez IBM, son employeur depuis 1999, membre du conseil d’administration de Fierté au travail Canada, présidente jusqu’en 2015 de la Fondation Émergence et depuis juin 2017, commissaire à la jeunesse de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse.
  • Bill Ryan, professeur en travail social, en genre et en diversité sexuelle et en thérapie familiale à l’Université McGill. Ses travaux de recherche portent entre autres sur la jeunesse homosexuelle et l’homophobie. Il copréside le Comité scientifique de la conférence Réalités LGBTTIQA2S : nos luttes, nos victoires, nos défis (15 au 17 août) dans le cadre de Fierté Canada Montréal 2017.
  • Jack Saddleback, homme transgenre homosexuel et bispirituel de la nation crie Samson, troisième autochtone et première personne transgenre élue président de l’Association étudiante de l’Université de la Saskatchewan, aujourd’hui activiste membre de plusieurs comités dont le Conseil national des jeunes autochtones sur la santé sexuelle et le VIH/sida.
  • Mark Singh, environnementaliste de cœur et de formation, employé de la Ville de Toronto où il est responsable des partenariats stratégiques pour Live Green Toronto, activiste engagé dans des rôles de leadership sur les conseils d’InterPride, de Fierté Canada Pride et de Toronto Pride.
  • Chrissy Taylor, personne transidentitaire, vice-présiden.e aux Opérations d’InterPride et ancien.ne vice-président.e de la Vancouver Pride Society, compte plusieurs années en recherche sur l’équité en matière de santé auprès des travailleur.euse.s du sexe et des personnes vivant avec le VIH/sida.
  • Mark Tewksbury, médaillé d’or olympique de Barcelone (1992), chef de mission aux Jeux olympiques de Londres (2012), conférencier international actif sur tous les continents et leader mondial reconnu en matière des enjeux LGBT dans le sport.