Décès

Jeanne Moreau quitte la scène

Yves Lafontaine
Commentaires

Icône du cinéma français et femems engagée dans les droits ddes femmes et des personens LGBT, Jeanne Moreau est décédée à Paris à l'âge de 89 ans, le 31 juillet.

Si c’est sur les planches qu’elle fait ses premiers pas (elle jouera dans une soixantaine de pièces tout au long de sa carrière), on la connait surtout, au Québec, pour sa longue et fructueuse carrière au cinema.

Née le 23 janvier 1928 à Paris d'un restaurateur et d'une danseuse anglaise, l'inoubliable interprète de la chanson Le Tourbillon de la vie dans Jules et Jim (1962) a tourné dans plus de 130 films. L'actrice à l'inimitable voix grave a fasciné les plus grands réalisateurs, dont Orson Welles (Une histoire immortelle), Luis Bunuel (Journal d'une femme de chambre), François Truffaut (Jules et Jim), Michelangelo Antonioni (La notte), Joseph Losey (Eva), Rainer W. Fasbinder (Querelle) et Louis Malle, avec qui elle tournera Ascenseur pour l'échafaud ou encore Les amants, et entretiendra une liaison amoureuse.

Jeanne Moreau a été marié à deux reprises : une première fois avec le réalisateur et scénariste Jean-Louis Richard, avec qui elle a eu un fils et avec le réalisateur américain William Friedkin, qui est l’auteur de L'Exorciste, French Connection et… le classique gai, Cruising. C’était une femme libre et engagée notamment pour les droits des femmes et des personnes LGBT.

Son jeu dans Moderato cantabile, de Peter Brook, qui lui vaut sa première récompense : le Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes. Trente deux ans plus tard, en 1992, elle obtient le César de la meilleure actrice pour La vieille qui marchait dans la mer, de Laurent Heynemann. Jeanne Moreau décrochera ensuite deux César d'honneur en 1995 et 2008. Entre les deux, l'Académie des arts et des sciences du cinéma lui décernera, en 1998, un Oscar d'honneur.

«Je suis animée par une sorte d'énergie intérieure que je ne contrôle pas», expliquait alors cette artiste pour qui le cinéma n'était «pas une carrière, mais une vie».

J’ai eu le privilège de lui parler, il y a quinze ans de cela. Voici l’entrevue.