Vendredi 18 août

Sensibiliser aux effets néfastes du crystal meth

André-Constantin Passiour
Commentaires

Ne cherchez pas l’organisatrice et artiste Kat Coric pour son anniversaire, le vendredi 18 août. Non elle ne sera pas dans un resto trendy ou sur le bord d’une plage… Dès 14h, elle sera au Cabaret Mado, pour sensibiliser les hommes gais aux ravages du crystal meth, une mission qui lui tient à cœur. En compagnie d’intervenants de RÉZO, Kat Coric renseignera les participants à cette drogue tout en amassant des fonds pour RÉZO.

Il n’y aura pas de prix d’entrée, mais on y demandera une contribution volontaire. L’an dernier, Kat Coric avait invité des gens chez elle et l’on avait ainsi recueilli une certaine somme pour RÉZO.  

«Cela fait déjà un an de cet événement qui était plutôt privé, mais on a ramassé de 1 400 à 1 500$, ce qui nous aide particulièrement pour ce programme que l’on monte sur la consommation en lien avec la sexualité chez les HARSAH (les hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes)», de dire Alexandre Dumont-Blais, le codirecteur Communications et Administration  chez REZO (anciennement Séro Zéro). «Beaucoup de gens de l’entourage de Kat Coric ont été affectés par ce genre de consommation, de poursuivre M. Dumont-Blais. Certains d’entre eux étaient venus me parler à ce moment-là pour me raconter ce qu’ils vivaient. Certains avaient perdu leur maison, leur emploi […] toutes leurs dépensent étaient orientées vers la consommation de crystal meth ou d’autres drogues.»

«C’est un événement bénéfice que je fais pour mon anniversaire. Je demande aux gens de ne PAS me faire de cadeaux, mais plutôt de faire un don à l’organisme RÉZO», de souligner Kat Coric. 

C’est justement face à ce phénomène de consommation de drogues en lien avec la sexualité et l’ampleur que cela est en train de prendre dans la communauté gaie que Kat Coric cherche à attirer l’attention des hommes gais particulièrement. «Nous devons absolument lancer un message plus vigoureux, plus fort, et insister encore plus sur les dangers que représentent la consommation du crystal meth, cela détruit des vies, c’est très triste», de renchérir Mme Coric. 

Avec l’apparition du «chemsex», soit l’usage de drogues en lien avec des relations sexuelles (avec un ou des partenaires multiples et de la prise de risques accrus) et les conséquences que cela entraîne sur la santé physique et mentale des hommes gais et bisexuels, RÉZO œuvre depuis  un bon moment déjà à l’élaboration d’un site interactif appelé Monbuzz.ca.

Ainsi sur un cellulaire, une tablette ou un ordinateur, on pourra faire un bilan sur la consommation de drogues ou d’alcool dans un contexte de sexualité. Un intervenant sera en ligne pour entrer en contact «live» avec la personne si l’on voit qu’elle a besoin de références ou d’aide. «Malheureusement, c’est encore très tabou dans la communauté de parler de consommation et de sexe. En faisant un site où tout est anonyme, on espère rejoindre ces hommes-là et qu’ils pourront en parler plus ouvertement», dit Alexandre Dumont-Blais. 

«L’argent ramassé ce soir-là servira à aider RÉZO pour mettre sur pied leur nouveau projet pilote en lien avec le crystal meth [et les autres drogues]», commente la dynamique Kat Coric. «Les fonds récoltés vont nous aider à financer ce nouvel outil, car ça prend un intervenant pour le soutenir si l’on veut rejoindre les gens. Cet argent va servir à maintenir le projet et à faire connaître les ressources, car on se situe ici carrément dans la ‘’réduction des méfaits’’», rajoute le codirecteur Communications et Administration chez RÉZO, Alexandre Dumont-Blais.

Si les détails concernant toute la recherche entourant la mise en ligne de Monbuzz.ca seront connus plus tard en septembre, il est possible que ce site soit opérationnel dès la soirée d’anniversaire de Kat Coric, le 18 août. 

Mais il ne faudra pas oublier de s’amuser un peu tout de même, tout n’est pas noir et c’est quand même la fête de Kat Coric !

Cet événement se tiendra dans le cadre des «Vendredis Branchés», avec le DJ Ian Key, de 14h à 22h au Cabaret Mado (1115, rue Sainte-Catherine Est). Entrée : contribution volontaire destinée à RÉZO.