Australie

Le Premier ministre australien veut un vote postal sur le mariage gai

Sébastien Thibert
Commentaires

Le Premier ministre australien a annoncé mardi qu’il ferait un vote postal sur le mariage homosexuel en cas de nouveau rejet par le Sénat de son projet d'élection populaire consultative sur le sujet.

En novembre, la chambre haute avait refusé l'idée d'organiser un «plebiscite» sur le mariage gai. L'opposition travailliste, les Verts et les indépendants lui préfèrent un vote parlementaire libre, où les parlementaires ne seraient pas tenus par la ligne du parti, afin d'éviter un débat clivant.

En Australie, un «plebiscite», également appelé «référendum consultative», peut être organisé auprès des 15 millions d'électeurs, sur des questions d'intérêt national sans conséquence pour la Constitution, afin de connaître l'opinion des électeurs. Le vote n'est pas contraignant.

En campagne électorale, le gouvernement du Premier ministre Malcolm Turnbull avait promis un «plebiscite» et entend renvoyer rapidement le dossier devant le Sénat.

Le projet devrait être rejeté à nouveau, les conservateurs du Parti libéral de M. Turnbull n'ayant pas la majorité à la chambre haute.

Si cela se produit, a déclaré M. Turnbull, le gouvernement organisera un vote postal en vertu duquel tous les électeurs recevront du matériel de vote. Ils devront se prononcer avant le 7 novembre sur la base du volontariat alors que le vote est obligatoire en Australie pour les élections comme pour les plébiscites.

Environ 122 millions de dollars australiens seront débloqués pour cette opération.

En cas de victoire du «oui», le gouvernement présentera à la chambre basse un projet de loi pour légaliser le mariage entre personnes du même sexe. Si le «non» l'emporte, rien ne se passera.

La légalisation du mariage gai fait débat depuis plus de 10 ans en Australie.

En dépit d'une opinion publique largement favorable au mariage pour tous, l'Australie est à la remorque des nombreux pays occidentaux qui l'ont autorisé.

Les couples du même sexe peuvent nouer des contrats d'union civile et faire reconnaître leur relation dans la plupart des Etats australiens, mais ces unions ne sont pas reconnues au niveau fédéral.