Caraïbes

Offensive législative homophobe de grande ampleur en Haïti

L'agence AFP
Commentaires

Haïti s'oriente vers une interdiction du mariage gay et de la "promotion" de l'homosexualté. Deux lois homophobes votées au Sénat et qui doivent encore passer devant le parlement.

Le Sénat haïtien a voté il y a quelques jours deux lois interdisant le mariage entre conjoints de même sexe, mais aussi tout geste susceptible de "faire la promotion de l'homosexualité" avec à la clé une peine de prison de trois ans.

Ces mesures ne sont pas encore effectives et doivent être approuvées par un vote parlementaire, mais il est frappant de voir combien elles ressemblent à la loi russe prétendant lutter contre la "propagande gay".

Du côté des défenseurs des droits LGBT sur l'île, on pointe une volonté manifeste de "criminaliser l'homosexualité".

Charlot Jeudy, président de Kouraj, l'une des rares organisations de défense des droits des homosexuels en Haïti dénonce un volet législatif de ces mesure qui priverait les personnes homosexuelles de leur certificat de bonnes moeurs, un document exigé pour une admission à l'université, ou pour obtenir certains emplois publics.

Ce militant LGBT met cette offensive homophobe sur le compte de la montée des groupes évangéliques, venus notamment des États-Unis.

Les projets de loi haïtiens sont désormais dans la ligne de mire des militants de Kouraj qui dénoncent un texte "anticonstitutionnel" dans la mesure où il viole selon eux, "le principe de l’égalité des droits, de la non-discrimination, le droit à l’association, à la réunion, à l’information et à la liberté d’expression".

S'il le faut, ils entendent porter l’affaire devant les instances internationales de défense des droits humains.