Maroc

Un réalisateur incite au viol d’homosexuels

L'agence AFP
Commentaires

Réagissant à l’agression d’une jeune femme dans un bus à Casablanca, le réalisateur marocain Mahmoud Frites a incité au viol des homosexuels.

« Je ne comprends pas ceux qui violent une ânesse, une malade mentale, une vieille femme, un nourrisson, leurs enfants et ne s’approchent pas de personnes qui rêvent d’être violées et seraient même prêtes à payer pour cela », écrit le réalisateur dans un message publié sur Facebook.

Le post est accompagné d’une photo d'Adam, un homosexuel connu sous le pseudo de Adouma, un personnage très populaire sur les réseaux sociaux (photo). L'image sous-entend que les homosexuels aimeraient être violés.

La publication a fait régir de nombreux internautes qui critiquent le post. À la suite de quoi l'auteur a supprimé son message et s’est défendu en prétextant une simple plaisanterie.

« Après avoir été la cible de vives critiques, de la part d'homosexuels et de personnes encourageant l'homosexualité, je m'excuse d'avoir écrit ce post même si je plaisantais », écrit-il sur sa page Facebook.