Argentine

Les associations LGBT dénoncent un projet de loi défendant l'objection de conscience pour motifs religieux

Yannick LeClerc
Commentaires

Les organisations de défense des droits humains et LGBT dénoncent un projet de loi défendant l'objection de conscience pour motifs religieux. 

Le gouvernement libéral-conservateur du président Mauricio Macri envisage de permettre à des personnes ou des institutions, de refuser d’appliquer certaines obligations juridiques si celles-ci sont « contraires à leurs convictions religieuses ou morales ».

Les associations LGBT y voient une « légalisation de la discrimination » qui permettrait de refuser de célébrer des mariages de même sexe ou de changer l’état civil de personnes trans ».