Maroc / Tanger

Agression de l'homosexuel désigné par le réalisateur marocain qui appelait à violer des gais

L'agence AFP
Commentaires

Adam Lahlou, connu sur Facebook sous le pseudonyme de Adouma, a été violemment agressé la semaine dernière à Tanger à la suite de la publication de sa photo par le réalisateur marocain Mahmoud Frites appelant au viol des homosexuels.


Dans un message, le réalisateur avait publiquement incité à violer les homosexuels marocains. "Je ne comprends pas ceux qui violent une ânesse, une malade mentale, une vieille femme, un nourrisson, leurs enfants et ne s’approchent pas de personnes qui rêvent d’être violées et seraient même prêtes à payer pour cela", avait-il écrit.

Quelques jours plus tard, Adam Lahlou est pris à partie par un groupe de jeunes qui l'insultent avant de le frapper et de lui arracher ses vêtements.

"J’ai été attaqué après qu’il [Mahmoud Frites] a appelé des gens à me violer. Il a dit que j’étais prêt à payer les gens pour être violé", écrit la victime sur son profil Facebook.

"Aujourd’hui, je vous dis Mr Frites, félicitations, vous avez atteint votre but , a ajouté Adam Lahlou. Je suis un homme avec des sentiments menant une vie comme tout le monde. Personne ne mérite d’être violé. Si nous étions en Europe, vous auriez été condamné pour avoir incité les gens à me violer (...) Vous êtes dépourvu d’humanité, vous êtes un terroriste déguisé".