Australie

Le vote postal sur le mariage gai débute aujourd'hui

Reuters , L'agence AFP
Commentaires

Le vote postal consultatif sur la question du mariage gay débute aujourd'hui en Australie. Dimanche un rassemblement pro-mariage homo a rassemblé 20.000 participants. Le Premier ministre a fait savoir qu'il voterait "oui" pour soutenir l'égalité du mariage pour tous les citoyens.


Un important rassemblement en faveur du mariage homosexuel a eu lieu dimanche à Sydney, en Australie.

Il était organisé juste avant le début du vote postal consultatif organisé par le gouvernement sur la question.

Plus de 20.000 personnes ont défilé, ce qui en fait l'une des plus grandes manifestations de soutien à l'égalité du mariage dans le pays à ce jour.

L'organisation de défense des droits LGBT Community Action Against Homophobia s'est réjouie de cette mobilisation. "La force que nous avons montrée aujourd'hui nous met en bonne position pour gagner cette bataille au cours des prochains mois", ont déclaré ses responsables.

Les bulletins de vote commencent à être expédiés à partir d'aujourd'hui. Le résultat du sondage est prévu d'ici la mi-novembre.

Bill Shorten, le chef du parti d'opposition (gauche) au gouvernement a déclaré qu'il était crucial que la loi soient modifiée. "Nous avons une dernière montagne à grimper avant de faire de l'égalité du mariage une réalité. Grimpons-la ensemble, aujourd'hui", a-t-il dit.

Le Premier ministre conservateur Malcolm Turnbull a déclaré qu'il voterait en faveur du mariage. "Tout au long de ma vie publique, j'ai travaillé à ce que les couples de même sexe ne soient pas victimes de discrimination et que leurs droits, en ce qui concerne les prestations médicales, la fiscalité, la pension de retraite ou l'emploi, ne sont pas différents de ceux offerts aux couples hétérosexuels. Pourquoi alors ces mêmes droits ne devraient-ils pas être étendus au mariage?", a-t-il déclaré.

"Beaucoup de gens voteront 'oui', comme je le ferai, car ils croient que le droit de se marier est un idéal conservateur autant que tout autre principe", a-t-il ajouté.

Un petit groupe de contre-manifestants a manifesté appelant le pays à conserver un mariage "traditionnel".

L'enquête postale a été critiquée par les militants LGBT car elle n'est pas juridiquement contraignante et occasionne une violent campagne homophobe de la part des détracteurs du mariage gai.