Etats-Unis

L'Université de Harvard annule son invitation à Chelsea Manning après des pressions de la CIA

L'agence AFP
Commentaires

L'Université de Harvard a annulé une invitation adressée à Chelsea Manning pour une conférence sur les questions LGBT sous la pression de la CIA.

Chelsea Manning avait été invitée cette semaine à l'Institut de politique de Harvard pour une conférence sur « l'identité LGBTQ dans l'armée ». Chelsea Manning (photo) est connue pour avoir divulgué des documents militaires dans l'affaire WikiLeaks qui lui a valu sept ans derrière les barreaux. Elle a fait son coming out en tant que femme transgenre en 2013 et s'est vu refuser le droit d'effectuer sa transition en prison, ce qui l'a amenée à faire plusieurs tentatives de suicide.

L'ex-soldate transgenre devait occuper un poste de conférencière à Harvard sur la question du traitement des trans dans l'armée américaine. Un sujet sensible alors que Donald Trump vient d'interdire l'accès à l'armée pour les personnes trans. Mais l'université a révoqué son engagement après des pressions de la CIA.

Le directeur de la CIA Michael Pompeo a mis en jeu un poste à Harvard en signe de protestation en dénonçant la proposition de l'université à Chelsea Manning. Il qualifie l'ex-soldat de « traître américain » et considère que sa venue à Harvard heutre sa conscience et son devoir envers les personnels de la CIA. « Mme Manning s'oppose à tout ce que les hommes et femmes aux côté desquels que je travaille représentent. Permettez-moi d'être clair, cela n'a rien à voir avec l'identité de Mme Manning en tant que transgenre. Il s'agit de son identité de traître envers les États-Unis d'Amérique et ma fidélité envers les officiers de la CIA », écrit-il.

Michael Morell, ancien directeur par intérim de l'Agence centrale de renseignement, a également démissionné de sa confrérie à Harvard en signe de protestation. Sous la pression, l'université a reculé. Elle a défendu le principe de son invitation, se défendant toutefois d'avoir voulu « honorer » Chelsea Manning. L'invitation en tant que « chercheur invité » de l'Université a été retirée, mais l'Institut politique a proposé à Chelsea Manning de passer une journée en son sein et de s'exprimer dans son Forum. Des excuses lui ont été publiquement adressées par son doyen.