Brésil

La justice autorise les psychologues à proposer des thérapies de réorientation sexuelle

L'agence AFP
Commentaires

La justice fédérale brésilienne vient d’autoriser les psychologues à proposer des « thérapies de réorientation sexuelle » aux homosexuels. La décision dénoncée par les militants des droits LGBT.

Saisi d'une demande de certains psychologues conservateurs, le juge fédéral Waldemar de Carvalho a considéré qu’il n'était pas possible de les empêcher de proposer des « thérapies de réorientation sexuelle » aux homosexuels qui le désirent.

Sa décision constitue un sérieux retour en arrière. En effet, les thérapies avaient été interdites au Brésil en 1999.

La décision du juge va également à l'encontre des avis du Conseil national de psychologie et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a retiré l’homosexualité de la liste des maladies en 1990. 

Le Conseil national de la psychologie va d'ailleurs faire appel de cette décision considérant qu'elle viole les Droits de l’homme.

Il fait aussi valoir que la plupart du temps, ce sont les parents qui imposent ces thérapies à leurs enfants homosexuels, et non les patients eux-mêmes qui les recherchent. 

Les professionnels ne sont pas les seuls à contester la décision judiciaire, les défenseurs des droits LGBT se mobilisent pour la contester. Des manifestations sont prévues dans les grandes villes du pays sont organisées samedi 23 septembre. 

Sur Twitter, le mot-dièse #curagay est également utilisé pour dénoncer cette autorisation.