Du 20 au 29 octobre

Des contes LGBTQ au Festival du conte de Montréal

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
judith
Ivan
jeffrey
  • judith
  • Ivan
  • jeffrey

Des conteurs de différentes cultures seront présents à l'invitation du Festival interculturel du conte de Montréal qui se déroulera du 20 au 29 octobre prochain. Pour la première fois depuis sa création en 1993, ce festival accueillera des conteurs LGBTQ, un souhait de Stéphanie Béneteau, directrice générale et artistique de l'événement. Le conte connaît un regain ces dernières années et sort de la confidentialité dans laquelle on l'avait bien injustement relégué.  

Avec le dessin, le conte est aussi vieux que le monde, et a peuplé l'imaginaire de toutes les populations puisqu'on le retrouve dans toutes les civilisations et dans toutes les cultures. Si l'on reprend souvent des grandes structures mythiques, beaucoup de conteuses et conteurs d'aujourd'hui, s'inspirent de la tradition pour créer leurs propres contes ou plongent dans nos mythologies contemporaines. Qu'ils viennent d'une autre province du Canada, ou d'Afrique ou de la banlieue parisienne, ils nous proposent de beaux voyages à écouter les oreilles grandes ouvertes et pourquoi pas à regarder les yeux fermés.
 
En fait ce sont plus de 75 spectacles et 70 artistes conteurs qui seront présents durant la semaine, avec comme porte-paroles la poétesse innue, Joséphine Bacon et l'auteure et poétesse Chloé Sainte-Marie. Si des grandes figures du répertoire se feront de nouveau raconter, Gilgamesh, Macbeth, Antigone, et même Juliette et son Roméo, racontée par celle qui se serait fait appelée «La nourrice de Juliette», des histoires contemporaines nous seront aussi racontées. «Le conte est avant tout un récit transmis à d'autres par la bouche d'un conteur, avance Stéphanie Bénéteau. Il peut prendre beaucoup de formes et s'inspirer de ce que l'on vit dans notre monde actuel. D'où l'idée d'inviter des conteurs LGBTQ» : en fait deux conteurs de langue anglaise et une conteuse québécoise. 
 
Judith Poirier, avec Ballon chasseur, jukebox et autres questions existentielles nous amène dans les rues de son enfance situées dans Hochelaga Maisonneuve, et ses premiers bars lesbiens. Mais Judith chante aussi, et ses récits sont entrecoupés de chansons vintage. Ses souvenirs en évoqueront certains pour les spectateurs et surtout les spectatrices. Avec Tales from An All Canadian Queer Childhood, un titre qui dit tout, Jeffrey Canton nous fera revivre sa prise de conscience enfant dans les années 60 et 70 de sa différence et dans laquelle le personnage de Peter Pan a tenu un rôle, ainsi que les émois et les tourments des premières amours. Enfin, Ivan Coyotte nous emmènera dans son univers peuplés de marginaux, de boy-girls, de drama queens et de lady mechanics, avec Stories from Tomboy Survival Guide. Le conteur y célèbre la beauté mais aussi le sacré de ce qui dérange, de celles et ceux qui se situent en marge, qui ne se s'inscrivent pas dans la binarité du genre. 
 
Si le festival ouvre ses scènes aux LGBTQ, il le fait aussi depuis de nombreuses années à celles et ceux qui viennent d'ailleurs, et parfois de culture où le conte est encore extrêmement bien vivant, célébré et écouté. « Comme pour les éditions précédentes, nous voulons que le festival soit ouvert à tous, de ce fait le prix des billets se situe entre 15 et 30 $, et plusieurs sont gratuis. Pour se faire une idée de la diversité, de la richesse, et de la force du conte, le Festival s'ouvrira par Territoires le 20 octobre au Théâtre d'Outremont où les conteuses et conteurs pourront chacun leur tour, se faire connaître du public et se terminera par Le Marathon du Conte à la Maison de la culture Frontenac, le 29 octobre. Une belle occasion de renouer avec l'enfant qui est en nous, de renouer avec l'adulte aussi qui peut encore et toujours se nourrir de récits, et de se laisser bercer par la voix de celles et ceux qui se sont dédiées à cet art de l'oralité  
 
 
Festival interculturel du conte de Montréal du 20 au 29 octobre 2017 

Ballon chasseur, jukebox et autres questions existentielles
(25 octobre, 19 h 30 Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal / Laissez-passer disponibles);

Tales from An All-Canadian Queer Childhood
(24 octobre, 19 h, Never Apart Admission: 15$);

Stories from Tomboy Survival Guide
(27 octobre, 19 h, Never Apart, Admission : 20$)

www.festival-conte.qc.ca