La RESIDENCE_M de Fugere Architectes

Au cœur de l’effervescence architecturale du Mile-Ex

Yves Lafontaine
Commentaires
fugere architectes
Photo prise par © fugere architectes
fugere architectes
Photo prise par © fugere architectes
fugere architectes
Photo prise par © fugere architectes
fugere architectes
Photo prise par © fugere architectes
fugere architectes
Photo prise par © fugere architectes
fugere architectes
Photo prise par © fugere architectes
  • fugere architectes
  • fugere architectes
  • fugere architectes
  • fugere architectes
  • fugere architectes
  • fugere architectes
Le Mile-Ex (contraction de Mile End et de Parc-Extension) est une enclave très particulière dans l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie: royaume des architectes d'avant-garde et laboratoire d'expérimentation. 
Anciennement occupé par de nombreuses industries semi-lourdes de textile et de transformation alimentaire, ce quartier voit les usines partir les unes après les autres pour être remplacées par des projets de condominiums, studio ou loft. Bien qu'industriel, un des éléments qui fait le charme de ce quartier est qu’il est parsemé de duplex construits au début du XXe siècle, contrastant avec des maisons de style contemporain élaborées par des architectes audacieux. La Résidence_M qu’on vous présente ici est l’œuvre d’Ashraf M-Ahmed de Fugère Architectes.
 
La conception architecturale est un domaine de complexité et de contingences. Elle est, en outre, intrinsèquement synonyme de contraintes : spatiales (implantation, orientation du bâtiment, formes et volumétries,  etc.),  règlementaires (code du bâtiment, règlements d’urba-nisme), techniques (choix de la structure, des matériaux utilisés, etc.)  et financières qui sont interreliées. Des contraintes que l’architecte doit gérer durant les différentes phases du processus de conception : de l’idéation au chantier. 
 
Et  c’est la gestion de ces contraintes qui paradoxalement insuffle à l’architecte une constante recherche d’originalité dans son idéation et l’aménagement des volumes intérieurs et extérieurs. En effet, le concepteur  est obligé de composer et créer avec  des limites qui lui sont imposés et avec une quête de proposer des espaces originaux et fonctionnels à ses clients en essayant d’éviter les écueils d’une architecture purement esthétique  et non adaptée à ses usagers. Dans cet état d’esprit, La résidence_M est née  de la volonté de créer une architecture contemporaine par l’aménagement d’espaces de vie ouverts, très éclairés mais  aussi basée sur les besoins de ses habitants, une jeune famille avec deux enfants. 
 
Comme le Mile-ex n’est pas considéré comme significatif au niveau urbanistique, le projet de renovation/reconstruction n’était pas obligé de passer devant le CCU tant qu’il n’y avait pas d’augmentation du nombre d’étage ou un remplacement de 80% de la maçonnerie avant; ce qui a permis une certaine forme de liberté dans l’utilisation des matériaux (couleur de la brique, panneaux d’aluminium perforés, muret de gabion, etc.)
Le bâtiment original, un duplex  des années 1910, avait des dimensions  de 7,62 m (25 pieds)  par 10,36 m (35 pieds) implanté sur un terrain de 232 m² (2500 pi²) et dont la cour était asphaltée, avec la cour arrière orientée Nord-Est, avec aucune aire verte sur le terrain. Des travaux majeurs de rénovation ont été entrepris sur 90% du bâtiment. Ainsi  les fondations en moellons et la structure négligemment réalisée au fil du temps ont été consolidés, les murs avant et arrière refaits à neuf ainsi que la toiture. De même, les murs mitoyens ont été ré-isolés selon les dernières normes d’efficacité énergétique. 
 
Par ailleurs, répondant aux besoins des futurs usagers pour le nombre de chambres, un agrandissement de 4.5m (15 pieds) à l’arrière du bâtiment a été décidé. Conceptuellement, le bâtiment a été pensé de manière a ce que l’extérieur reflète la contemporanéité  de l’intérieur.  Le choix de la brique avant a été choisi dans cet esprit, ainsi que les panneaux en aluminium perforé et rétroéclairés, les grandes ouvertures aussi. Pour la façade arrière, le choix Yakisugi le bois brûlé selon la méthode ancestrale du shou-sugi-ban japonais a été préconisé pour sa durabilité (80 ans selon les fournisseurs) , son peu d’entretien et bien sûr  pour son esthétique. 
 
Pour l’aménagement  paysager, la recherche d’originalité et de fonctionnalité sont aussi mis à contribution : le muret en gabion sur la façade avant pour délimiter le terrain;  ainsi qu’un jardin de ville en bois traité et la terrasse en cèdre.
 
L’aménagement des espaces intérieurs reste assez conventionnel avec les espaces de vie au rez-de-chaussée et les espaces privés (chambres) à l’étage. Mais ce qui fait l’originalité de cette résidence est le traitement des éléments de design qui la composent. Ainsi, l’escalier en acier plié blanc avec les gardes corps en tiges d’acier, a été pensé pour la légèreté qu’il procure et pour ne pas encombrer l’espace. Un soin particulier a été porté aux détails de sa construction pour lui conférer cet effet de légèreté et donner l’impression qu’il flotte : pour cela, l’escalier est décalé du mur  de 25 mm, et la dernière marche ne touche pas le plancher du RDC;  le mobilier en bois servant de tampon entre l’escalier et le plancher.
 
 
Démolition
 
De même un travail particulier sur l’espace toujours perdu sous l’escalier est réalisé, en rajoutant un meuble de rangement sous l’escalier, mais qui grâce a des coussins fait sur mesure, permet aussi à la famille de l’utiliser comme coin de lecture ou de détente.
 
Par ailleurs, en rajoutant une extension, le rez-de-chaussée avait une profondeur de 15,25 m (50 pieds) ce qui empêchait la lumière naturelle d’éclairer l’espace de vie ouvert du RDC. Une grand puit de lumière de 3m x 1,8m a ainsi été inclus dans le design afin de faire baigner le RDC de lumière naturelle. Ce faisant, les salles de bain à l’étage ont été disposées de façon à profiter du puit de lumière, grâce à des fenêtres intérieures.
 
L’aspect durable a aussi été pris en compte durant tout le processus de conception, avec l’utilisation de matériaux durables (Yakisugi, brique d’argile, terrasse en cèdre, bois traité), toiture blanche, mais aussi au niveau de l’isolation de la maison, qui respecte les dernières normes d’efficacité énergétique.   
 
RESIDENCE _M
fugerearchitectes.com  T. 514-514-755-7227