Infos

Des retrouvailles pour les 20 ans du GRIS-Québec

Éric Whittom
Commentaires
Gris
Photo prise par © Éric Whittom

Le Groupe régional d’intervention sociale de Québec (GRIS-Québec) organise une soirée, mercredi 11 octobre au Théâtre La Bordée pour célébrer déjà ses vingt d’existence. 

Cette activité, qui est ouverte à tous, s’amorcera à 18h et se terminera vers 20h. «Nous souhaitons la présence des anciens bénévoles et des anciens employés du GRIS-Québec», a indiqué à Fugues André Tardif, Directeur géné-ral du GRIS-Québec. Au programme, des prestations artistiques, notamment du groupe The Seasons (musique Indie pop) et la présence de drag queens.«Avec cette programmation volontairement éclectique et la présence de personnalités publiques, nous vou-lons souligner l’implication des personnes de la communauté LGBT et de leurs alliés au sein du GRIS-Québec», a précisé ce dernier.
Gratuit.  Réservation nécessaire [email protected]
 
Fondé par un couple de parents de Québec
André Tardif a ensuite rappelé qu’en 1997, le GRIS-Québec a été fondé par un couple de parents de Québec. «Nicole Bouffard et Ghislain Bernier étaient à la recherche de services adaptés à la réalité de leur fils qui leur avaient dévoilé son homosexualité et ils ne trouvaient pas de ressources dans la région. Ils se sont donc rendus à Montréal pour s’informer auprès du GRIS-Montréal afin de fonder le GRIS-Québec.» Cet organisme communautaire, qui vise à démystifier l’homosexualité et la bisexualité, tient des activités d’intervention en milieux scolaire et jeunesse (maison de jeunes, centres jeunesse, etc.). Dans ses locaux situés au centre-ville de Québec (363, rue de la Couronne, bureau 202), on retrouve L’Accès depuis une quinzaine d’années, le seul milieu dans l’Est-du-Québec pour les jeunes âgés de 14 à 21 ans, LGBT ou en questionnement, qui peuvent être accompagnés de leurs amis alliés. D’ailleurs, le GRIS-Québec recevra maintenant un financement annuel récurrent de la part du CIUSSS de la Capitale-Nationale pour le fonctionnement de L’Accès. «Nous offrons aussi de la formation aux intervenants jeunesse pour les outiller à intégrer la diversité sexuelle et de genre dans leur pratique au quotidien.» Pour dispenser ses services, le GRIS-Québec comp-te sur le travail d’un conseil d’admi-nistration de huit membres, de trois employés permanents, de quelques employés contractuels et de plus de 80 bénévoles. André Tardif, qui assume la direction du GRIS-Québec depuis plus de sept ans, a signalé que le GRIS-Québec est le seul organisme dans la Capitale-Nationale à offrir des se-rvices en santé et services sociaux reliés à l’homosexualité et à la bisexualité. Il consi-dère que le fait marquant des vingt ans d’existence du GRIS-Québec est «la polyvalence d’une organisation de petite dimension à proposer une variété de ser-vices».Dans les années à venir, le GRIS-Québec souhaite étendre ses formations auprès des parents et des déci-deurs (entreprises, gouvernements, syndicats, etc.).
 
Patrick Labbé: nouvel intervenant en prévention au MIELS-Québec
 
Depuis Avril, le secteur Prévention du Mouvement d’information et d’entraide dans la lutte contre le VIH-sida à Québec (MIELS-Québec) comp- te parmi dans ses rangs un nouvel intervenant social auprès des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH): Patrick Labbé. Il n’est toutefois pas un nouveau venu au MIELS-Québec. Avant sa nomination, Patrick était animateur à la vie communautaire dans le secteur de l’Entraide depuis Juin 2016. «Je m’occupais des activités pour les membres du MIELS-Québec qui se passent le jour dans le milieu de vie [situé sur l’avenue Chouinard à Québec], par exemple les dîners communautaires et les ateliers artistiques, et à l’extérieur, par exemple les soirées de quilles ou de billard», a-t-il précisé dans une entrevue accordée à Fugues. Ce diplômé en technique de travail social du Cégep de Sainte-Foy connaissait bien le MIELS-Québec pour y avoir effectué ses deux stages durant l’année scolaire 2015-2016, dans les secteurs de l’Entraide et Prévention. «Nous avions eu la visite en classe d’un intervenant du MIELS-Québec qui était venu donner l’atelier de prévention VIH 101 et j’avais vraiment accroché sur le style d’intervention. Étant donné que c’est un organisme communautaire, c’est vraiment plus un secteur qui m’attirait comparativement au secteur public, notamment pour être plus proche des gens. Au MIELS-Québec, il y a également une clientèle diversifiée qui a en commun le VIH, ce qui est très intéressant à explorer. C’était mon premier choix de milieu de stage et j’ai eu la chance d’être sélectionné.»
 
Responsable du programme PRISME et conseiller en stratégies de prévention des ITSs
 
Suite au départ de François-Xavier Schmitz-Lacroix, Patrick Labbé, dont le contrat se terminait au secteur de l’Entraide, a eu l’occasion de changer pour le secteur Prévention. «Travailler auprès des hommes, c’est une chose qui m’intéressait et à laquelle je pouvais m’identifier en tant qu’homosexuel, moi aussi.» Comme intervenant HARSAH, il est responsable du programme PRISME qui s’adresse aux hommes de 25 et plus, qui sont gais, bisexuels ou en questionnement sur leur orientation sexuelle. «C’est un programme de référence, d’information et de soutien masculin entre pairs. Je coordonne les bénévoles qui offrent de l’accompagnement individuel ou qui animent les soirées du groupe de soutien.» Il répond aussi à la Ligne Info-VIH (418-649-0788) où les appelants peuvent recevoir de l’information sur les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS), notamment pour discuter de stratégies de prévention. Il est aussi présent avec d’autres intervenants du MIELS-Québec sur les réseaux de rencontre Grindr, Hornet (photo avec t-shirt noir arborant le logo du MIELS-Québec avec le nom d’utilisateur IntervenantMIELS) et Easygaychat.com. «Les utilisateurs peuvent nous poser des questions en lien avec la santé sexuelle. Pour des questionnements plus spécifiques, nous les orientons vers les organismes compétents.» Les intervenants ont reçu une formation du MIELS-Québec. Leurs renseignements sont basés sur de l’information provenant de la santé publique et d’organismes, notamment CATIE, COCQ-SIDA et Info-herpès. Il gère aussi de la distribution des condoms qui sont offerts gratuitement au Drague Cabaret Club, au Bar Saint-Matthew’s, au ForHom et dans les saunas gais.  Après les dépistages d’ITSS, qui ont lieu en semaine au MIELS-Québec (les lundis et mardis sur rendez-vous), Patrick est disponible pour donner des conseils pour prévenir les ITSS. Il est présent dans les cliniques mobiles de dépistage d’ITSS qui se déroulent dans les saunas (BackBoy’s, Hippocampe), au Drague Cabaret Club et au ForHom. Enfin, il participe à certaines activités dans la communauté LGBT de Québec, par exemple à la Journée communautaire de la Fête Arc-en-ciel de Québec. «Quand les gens me voient dans les milieux, notamment lors des cliniques mobiles de dépistage, ils ne doivent pas hésiter à venir me voir. Je vais essayer de répondre, le mieux possible, à leurs questions. Je suis bien ouvert à faire leur connaissance», a-t-il lancé comme invitation. 
 

22e saison de La Rotonde

Pour sa 22e saison qui se tiendra du 10 octobre 2017 au 18 mai 2018, La Rotonde convie les fervents de danse à un nombre record de spectacles mettant en lumière plus de 200 artistes et artisans du Canada, de Québec à Vancouver, en passant par Montréal et Sherbrooke, et de la France. L’art chorégraphique au cœur des 17 spectacles nous plongera dans des univers oniriques, dystopiques et poétiques où l’âme, le corps et l’esprit de quelque 80 interprètes, portés par la puissance même de l’existence et de sa fragilité, atteindront sur scène un niveau d’incarnation à la limite de la transe. Les spectateurs seront par la même occasion conviés à inaugurer le lieu de tous les possibles, le berceau absolu de la création en danse à Québec : la Maison pour la danse. L’automne s’ouvre à la Maison pour la danse avec Triptyque Cryptique, une soirée signée Lina Cruz mettant à l’honneur six artistes de Québec à travers trois duos. Anne Plamondon et Marie Brassard renouvellent leur connivence et créent MÉCANIQUES NOCTURNES, qui promet de nous faire vibrer autant que lors de leur dernier passage en 2014. Au bloc automnal s’additionnent d’autres œuvres qui nous ont marqués, créées notamment par Le Petit Théâtre de Sherbrooke et La Parenthèse (Érika Tremblay-Roy, Christophe Garcia), Out Innerspace Dance Theatre (David Raymond et Tiffany Tregarthen) et Dulcinée Langfelder & Cie. La fin de l’année 2017 s’annonce quant à elle triomphante, avec nulle autre que Louise Lecavalier (Compagnie Fou Glorieux), artiste de feu et de passion, qui nous présentera sa plus récente création, Mille batailles, abondamment acclamée.