Podiatres sans frontières

Une 5e mission bien remplie au Vietnam

André-Constantin Passiour
Commentaires
Podiatres sans frontières
Podiatres sans frontières
  • Podiatres sans frontières
  • Podiatres sans frontières

Nous vous en parlions l’an dernier puisque de telles initiatives méritent une attention particulière. Crée sur le même mode que Médecins sans frontières, l’organisation montréalaise «Podiatres sans frontières» est revenue d’un autre séjour au Vietnam où l’on a soigné des centaines de patients avec diverses maladies reliées directement ou indirectement aux pieds. Ainsi, sous la direction du Dr Thanh Liem Nguyen, un podiatre, une dizaine d’étudiants ont pu vivre une expérience hors du commun pour des praticiens québécois au mois d’août dernier.

Dix étudiants au programme de doctorat de premier cycle en médecine podiatrique de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) accompagnaient le Dr Nguyen dans ce périple de trois semaines qui les a mené dans quatre localités diverses. «Pour les étudiants, il s’agit d’un stage de formation leur permettant d’acquérir de l’expérience et d’avoir à traiter un nombre suffisant de patients pour leurs études. Pour les partenaires locaux, au Vietnam, bien sûr, ils sont très heureux de nous voir arriver. Pour les patients, c’est souvent la première fois qu’ils se font traiter pour des problèmes aux pieds et ainsi leur faciliter la vie et diminuer leurs souffrances...», explique le Dr Nguyen.
 
«Grâce aux contributions des partenaires et des donateurs, des médicaments, des supports pied-cheville et des matériels ont pu soulager la souffrance et donner du réconfort à ces po-pulations qui ont peu de ressources», poursuit ce médecin de la Clinique Podiatrique Berri.
 
Un village d’agriculteurs au sud-est d’Hô-Chi-Minh-Ville (anciennement Saigon, la capitale du Sud Vietnam), un hôpital de réadaptation Saint-Jean-de-Dieu à Bien Hoa, la Maison Chance, un organisme international dont la mission est d’aider les enfants de la rue, les handicapés et les orphelins, à Hô-Chi-Minh-Ville même, et la Maison Chance à Dak Nong, une petite communauté isolée dans les montagnes et qui cultive le café, ont reçu la visite de Podiatres sans frontières. «Ce sont là des gens extrêmement pauvres qui n’ont pas accès à des soins médicaux, souligne ce médecin. C’était plus difficile que dans les autres endroits dans le sens où ces gens-là souffrent beaucoup de malformations causées par ‘’l’agent orange’’. Souvent, ce sont les trois générations qui en sont affectées par des malformations. Malgré le temps qui a passé depuis la guerre du Vietnam [et l’épandage aérien de cet agent chimique par l’armée américaine] cela continue d’affecter les gens avec des cancers et d’autres maladies. C’était émouvant de voir ces gens être heureux une fois traités, on est satisfait qu’on a allégé un peu leurs troubles. Mais au début, je vais avouer que c’est un choc de constater de tels problèmes et ce, sans aucuns soins. C’est triste, mais c’est ça la réalité de faire des missions à l’étranger. Au Vietnam, il n’y a pas de spécialisation podiatrique, donc les médecins ne connaissent pas les pathologies au niveau des membres inférieurs. Donc, on en profite toujours pour donner des formations auprès des docteurs locaux afin qu’ils puissent faire le suivi des traitements que nous avons effectués auprès des patients que nous avons soignés», commente le Dr Thanh Liem Nguyen.
 
Pour ce qui est de l’année prochaine, il se peut que ce soit l’Afrique qui soit au programme. «Nous travaillons en étroite collaboration avec une communauté religieuse de Baie Saint-Paul pour une mission à Madagascar. Donc, on verra bien», indique le Dr Nguyen.
 
En plus de la clinique sur la rue Berri, le Dr Nguyen, dès octobre 2017, ouvrira un 2e éta-blissement sur la rue Sherbrooke aux abords du métro Cadillac. «Le CLSC est juste à proximité et il y a d’autres cliniques médicales également, il s’agit d’apporter notre expertise podiatrique dans le secteur de l’est de la ville», note le  Dr Nguyen.
 
Côté bénévolat local, le Dr Nguyen recherche toujours des chaussures, des bottes et des souliers de sport en bon état pour les gens fréquentant la Maison du père. Une autre cause qui lui tient beaucoup à cœur. On peut porter ces souliers directement à l’une des deux cliniques... 
 

Clinique Podiatrique Berri, 1050, rue Berri, Montréal. T. 514-844-8868 ou www.podiatremontreal.com Clinique Podiatrique Cadillac, 5770, rue Sherbrooke Est, Montréal. T. 514-379-3833.