Le 30 octobre, au MTelus

Parov Stelar, le père de l'électro-swing de passage à Montréal

Yannick LeClerc
Commentaires

Après avoir tourné les festivals d’Europe tous l’été, l’artiste autrichien Parov Stelar va faire danser Montréal au son de The Burning Spider, le 30 octobre au MTélus.


S’il est à l’origine un DJ qui a fait, comme bon nombre, ses débuts dans les clubs, l’autrichien Parov Stelar va rapidement se distinguer dans sa musicalité. En effet, à une house lumineuse, il intègre des sonorités jazz et swing où la beauté des instruments, comme le saxo où la trompette, viennent s’immerger dans l’univers des beats électroniques. À l’instar des français de Caravan Palace ou plus récemment du suédois AronChupa, Parov Stelar est devenu un des pionniers du genre et la référence du style electro swing.

Un style qu’il défend une nouvelle fois avec son douzième album, The Burning Spider, parut en avril 2017. Cela dit l’album se distingue des autres albums de Stelar. L’artiste, de son propre aveu, a eu le sentiment de tourner en rond. «Je crois que l’électro-swing avait atteint ses limites pour moi. C’est pour ça que cet album est si différent des précédents», confiait-il à un journaliste de France TV au printemps dernier.

Muddy Waters (pour le titre Soul Fever Blues), Stuff Smith (pour Mama talking), Mildred Bailey (pour Cuba Libre), Wingy Manone (pour Black Coffee), Lightnin’ Hopkins (pour My Man et pour The Burning Man), au fil des titres de “The Burning Spider”, Parov Stelar ressuscite les grands noms du blues et du jazz.

 

 

 

Le procédé musical de ce dernier album est resté à peu près le même : faire du neuf avec du vieux. Une recette qui a vu le jour par accident. À ses débuts, Stelar produisait de la musique techno et minimaliste, mais il était aussi un collectionneur de vieux vinyles. Un jour, il achète un disque de Billie Holiday. Comme il était rayé, il sautait sur une chanson, et la voix se répétait sans cesse, créant une boucle. Il a trouvé ça génial et s’en est inspire. L’électro-swing est née comme ça. Inspirant, ce nouveau genre a progressivement conquis la sphère musicale et fait des adeptes. Notamment du côté des artistes français, comme les groupes Caravan Palace et «Deluxe. 

C’est donc un rendez-vous, le 30 octobre pour danser sur cette musique musique où se mêlent, dans une harmonie subtile et séduisante, différents styles musicaux, que l’on pourrait penser antinomiques, mais qui prouve que lorsque le talent est là tout devient possible.

PAROV STELAR au MTELUS, 59 Rue Sainte-Catherine Est Montréal, lundi 30 octobre 2017. Portes : 18h30 / Spectacle : 20h00. Billets sur Evenko.ca