Genre

Les associations LGBT dénoncent un bus de la honte circulant à Paris

L'agence AFP
Commentaires

Un bus de la plateforme CitizenGo a sillonné les rues de Paris mardi contre "l’idéologie du genre". Un collectif d'associations LGBT appellent à faire barrage à cette propagande dans une tribune publiée par Libération.

Des associations LGBT ont publié mardi dans Libération une tribune dénonçant le "bus de la honte", affrété par la plateforme CitizenGo qui entend "protéger les enfants contre l'idéologie du genre".

Il a été vu dans quelques rues de l'ouest Paris où il prétend circuler jusqu'au 9 octobre.

Barré d'un slogan affirmant "Mon identité de genre n’est pas un jeu", le bus orange a semblé laisser les passants indifférents à la notable exception d'une certaine Frigide barjot toujours en mal de notoriété qui a tenu à afficher son soutien à cette initiative.

Le bus français est en fait la réplique d'une action espagnole d'extrême droite qui a fini par être interdite par la justice au motif qu'elle incitait à la haine.

Dans leur tribune, les associations LGBT françaises dénoncent "l’obsession d’une école qui n’instruirait plus, mais se substituerait aux parents pour éduquer les enfants, les délires diffamatoires sur une prétendue éducation sexuelle dès la maternelle, l’opposition farouche à la déconstruction des stéréotypes de genre, le déni des familles homoparentales".