Dubaï

L'homme accusé d'avoir frôlé un autre homme condamné à 3 mois de prison, puis libéré

L'agence AFP
Commentaires

La justice de Dubaï est difficile à suivre. L'homme accusé d'avoir frôlé un autre homme à la taille en juillet dernier a été condamné à 3 mois de prison avant d'être finalement libéré, les charges à son encontre étant abandonnées.

Le ressortissant britannique accusé d'avoir touché la hanche d'un autre homme dans un bar de Dubaï a d'abord été condamné à trois mois de prison. Puis, quelques heures plus tard, les autorités ont abandonné totalement les poursuites à son encontre et l'a libèré.

Jamie Harron, un électricien de 27 ans, avait été arrêté pour indécence publique après avoir accidentellement frôlé à la taille un autre homme dans un bar pour éviter de renverser son verre. L'incident s'était produit le 15 juillet dernier alors qu'il passait un week end de vacances à Dubaï.

Ces poursuites judiciaires avaient occasionné une campagne très négative sur Dubaï au moment où le pays cherche à séduire le tourisme international. 

Originaire de la petite ville écossaise de Stirling, Jamie Harron a dû débourser plus de 40 000 euros de frais juridiques depuis le début de l'affaire. Il a également perdu son emploi. Il travaillait comme électricien en Afghanistan et ne devait faire qu'une escale de deux jours à Dubaï.

«Cette affaire m'a brisé tant sur le plan financier qu'émotionnel», a confié Jamie Harron au journal Daily Mail. «Les gens doivent arrêter d'aller dans ce pays, a déclaré le père de l'accusé. Depuis que Jamie a été arrêté, j'ai fait des recherches et constaté que ce genre de cas est bien plus fréquent qu'on ne peut penser».

Dubaï fait partie des Émirats arabes unis, où l'homosexualité punissable de la peine de mort.