Party Kode, le 11 novembre

Que la «Force» soit avec… Kode

André-Constantin Passiour
Commentaires
Party Kode

Samedi 11 novembre se tiendra le 3e party Kode qu’on a baptisé «Force» ! Après avoir rempli à pleine capacité le Lion d’Or lors du «Kode : Fier», durant Fierté Montréal en août dernier, voici que les organisateurs, les KinkyKatz, s’aventurent vers le Unity cette fois-ci !

L’ambiance musicale sera signée par le DJ Paskal Daze (Mtl/Kode résident), en ouverture, tandis que Joff Tekmeister (Paris/Cheesekake) prendra la relève. Si le fameux «dresskode» est toujours en vigueur, il a été élargi pour comprendre les diverses expressions de fétichisme.
 
Depuis que Ghislain Rousseau s’est retiré des partys BlacK KnighTs, ce sont les KinkyKatz – c’est-à-dire Marc Labreque et Stéphane Casselot – qui ont pris la relève. Ce sont eux qui, pendant quelques années, créaient les décors et les atmosphères des BlacK Knights. «Notre idée initiale était de faire un doublé. Nous sommes fiers de notre premier événement qui nous a propulsés pour le deuxième.  Nous avons réussi notre pari durant la Fierté, sans être directement associé à Fierté Montréal. Stéphane et moi avons rempli le Lion d'or à craquer et 600 hommes étaient au rendez-vous. L'ambiance était parfaite, les gars étaient beaux et avaient du fun (surtout au photobooth), la musique était au rendez-vous avec Neill MacLeod (Toronto/Wolfpack) et Joe Juarez (Ottawa/Velvet). Nous en entendons encore les échos, aujourd'hui! La barre est haute, mais nous aimons les défis. Tenez-vous prêts, les boys! Nous le sommes», lance Marc Labreque.  Pour ce 11 novembre, on s’en va donc vers une nouvelle salle, vers de nouveaux horizons pour accueillir plus de gars sexy encore. «Le choix de changer de salle a été difficile, continue Marc Labreque. Nous, comme les gars, avons eu un coup de cœur pour le Lion (entre félins, on se comprend!). Le Lion, notre tanière, a ses qualités et ses défauts. À la Fierté, nous étions un peu trop tassés. Le Unity nous permet d'avoir un peu plus d'espace. Nous travaillons continuellement pour offrir aux hommes des événements de haut niveau, tant au niveau des visuels, de la salle que de la musique. Mathieu [le propriétaire] et son équipe travaillent fort pour améliorer le Unity. Les derniers changements sont impressionnants. Nous savons où mettre la touche pour faire du Unity notre deuxième tanière.»
 
L’équipe des KinkyKatz a revisé le fameux code vestimentaire, mais celui-ci demeure obligatoire cependant. «Nous avons reçu des commentaires divers sur le dresskode. Certains le trouvent contraignant et beaucoup finissent par dire que tout le monde porte la même chose : le harnais et le short (ou jock). Être fétichiste, c'est plus que ça. Ce n'est pas que l'on n'aime pas ça, tout au contraire ! Quand nous sommes allés au Folsom à Berlin, nous avons vus des trucs complètement éclatés et tout aussi hot. On veut que les gars s'expriment davantage et innovent. Certains aiment les survêtements de sports, d'autres les uniformes (police, pompier, militaire), d'autres les complets ou les looks de skinheads. D'autres, comme moi, mélange les styles, les ‘’kodes’’. Pourquoi pas leur donner l'espace pour s'exprimer et se mettre en valeur ! D'où notre nouvelle déclinaison du dresskode. Par contre, les règles à l'entrée resteront les mêmes. Pas de dresskode, pas d'entrée. Nos doormen seront toujours sans merci !», souligne avec vigueur Marc Labreque.
 
Bon, pour ce qui est de ce qui fait les gars se déhancher, on a récupéré le sexy Paskal Daze, qui était de la 1ière édition. Daze qui a aussi participé à des soirées Beardrop à Paris et qui a donc connu Joff Tekmeister. Paskal Daze tient des résidences régulières au Circus, au New City Gas, mais aussi au Senso d’Orlando. Il manie bien les sons techhouse et techno et enflamme les pistes de danses. Il sera en ouverture de ce Kode.  
 
«Joff évolue dans le monde de la musique techno depuis tout aussi longtemps que moi (> de 20 ans), indique Marc Labreque. Il est le co-fondateur aux côtés de Ricardo Osoloco (Beardrop) des soirées Cheesecake, soirées où les thématiques sont éclatées et l'ambiance est festive. Il produit des trames sonores pour le théâtre, des courts métrages et plusieurs autres.  Il a joué aussi dans plusieurs Beardrop, à Paris et en régions. C'est d'ailleurs, lors d'une soirée Chessecake que Paskal Daze, notre DJ résident, s'est liée d'amitié avec Joff. Les deux ont une musique qui se marie bien. Stephane et moi croyons qu'il est l'ingrédient idéal, combiné à la musique de Paskal pour notre soirée du 11 novembre. Sa sonorité est énergétique, mélodique et masculine. Digne d'un vrai KinkyKatz. Lui, tout comme nous sommes très excités de cette première nord-américaine !» 
 
Party Kode : Force, le 11 novembre. Dès 22h au Club Unity, 1171, rueSainte-Catherine Est. Billets : en pré-vente 20$ chez Armada par The Men's Room (Montréal) ou sur http://kode_force.eventbrite.ca/, à la porte 25$. Dresskode STRIKT : Kuir/Latex/Sports/Uniforme