Grossesse

Le Royaume-Uni veut remplacer le terme femme enceinte par personne enceinte

Chantal Cyr
Commentaires

Un amendement a été déposé le 22 octobre par le gouvernement britannique pour remplacer le terme "femme enceinte" par "personne enceinte" dans l'engagement des Nations unies visant à protéger les femmes enceintes de la peine de mort à travers le monde.


Avec cette modification, le gouvernement anglais souhaite ne pas exclure et discriminer les personnes transgenres.


Il se base sur le cas de Hayden Cross, le premier homme "enceint", de fait une femme ayant changé de sexe en conservant son utérus.

La proposition du gouvernement britannique fait suite à l'annonce par le premier ministre Theresa May, le 18 octobre dernier, du lancement du Gender recognition act, un plan national pour faciliter l'intégration des personnes trans au Royaume-Uni.