Italie

La tombe d'un homosexuel jugée trop voyante

L'agence AFP
Commentaires

La tombe qu'un veuf a fait ériger pour son mari décédé dans une petite ville de Lombardie est l'objet d'une polémique. Le conseil municipal la juge « trop voyante ».

La tombe d'un homosexuel dans le cimetière de Mariano Comense, une petite commune de Lombardie est au coeur d'une polémique.

Le monument funéraire (photo) a été commandé par Corrado Spanger, le mari veuf de Carlo Annoni, un infirmer de 61 ans, décédé en avril dernier.

La sépulture, peinte en bleu, détonne des classiques tombes du cimetière. Composée de deux stèles, on peut y voir une dizaine de grandes photos du défunt, dont plusieurs avec celui qui a partagé sa vie pendant 36 ans.

Un élu local de Forza Italia, le parti de droite fondé par Silvio Berlusconi, a lancé une motion au conseil communal pour s'insurger contre ce monument funéraire inhabituel.

« S’ils veulent l’égalité, qu’ils se comportent comme tout le monde », indique le texte de la motion à propos du couple gai.

Les deux membres du couple étaient des militants LGBT de longue date au sein de l’association italienne Arcigay.

Ils s’étaient mariés au Royaume-Uni avant l’instauration des unions civiles en Italie.

« Carlo et moi avons voulu faire comprendre que l’amour gai n’avait en soi rien de mal, et qu’il offre une vie en couleurs », a expliqué le veuf sur les réseaux sociaux.