Californie

Les manuels scolaires prennent désormais en compte les personnages historiques LGBT

L'agence AFP
Commentaires

La Californie est le premier État américain à refuser les manuels d'histoire n'intégrant pas les minorités sexuelles et de genre.

Le California Education Committee a recommandé jeudi dernier dix livres d'histoire basés sur de nouveaux critères favorables aux personnes LGBT et a rejeté deux manuels qui ne couvraient pas les réalisations des minorités sexuelles et de genre.

L'État de Californie met ainsi en œuvre une loi rendant obligatoire la mention des LGBT dans les livres scolaires. En 2015, il avait adopté un programme détaillant l'histoire de LGBT.

Les recommandations du Conseil de l'éducation sur les manuels scolaires sont généralement suivies bien que les écoles ne soient pas obligées d'utiliser les livres recommandés par le programme officiel.

Le comité a expliqué en détail le rejet de deux livres d'histoire publiés par Houghton Mifflin Harcourt. Il a critiqué le fait qu'ils ne mentionnaient pas l'orientation sexuelle des figures historiques comme les poètes américains Walt Whitman et Emily Dickenson. 

L'éditeur a justifié cette omission par le fait que des termes tels que lesbiennes, bisexuels, transgenres ou gai sont des expressions contemporaines qui n'étaient pas utilisées par les personnages historiques eux-mêmes.

Les activistes LGBT ont salué l'initiative de la Californie. L'organisation Equality California s'est dite « ravie de voir que les écoliers apprenaient enfin l'histoire des LGBT et appréciaient les contributions des personnages historiques LGBT ».

À l'opposé, plusieurs groupes conservateurs veulent bannir l'homosexualité des classes. L'Institut de la famille de la Californie a justifié cette volonté en déclarant que la prise en compte des réalisations LGBT dans l'enseignement de l'histoire est contraire aux « croyances morales et religieuses de millions de parents californiens ».