magazine

LSTW: un deuxième Mag pour la référence lesbienne

Julie Vaillancourt
Commentaires
Kimura

À temps pour les fêtes, LSTW vous offre son cadeau annuel: la 2e édition de son magazine. Florence Gagnon, fondatrice de LSTW, vous convie au lancement de cet ouvrage annuel tant attendu, qui aura lieu jeudi 7 décembre prochain.

Eve kelly

De leur première expérience d’édition, distribuée dans huit pays (avec l’ajout récent de Mexico), la vingtaine de femmes ayant travaillé (bénévolement) à la première édition, redouble d’efforts pour vous offrir la deuxième qui sera lancée à la BANQ du Vieux-Montréal: «Je suis tombée en amour avec le lieu et je trouve ça symbolique de lancer le magazine aux archives», indique d’emblée l’instigatrice du magazine montréalais se voulant «la référence lesbienne». 
 
Pour faire suite à Tegan & Sarah qui figuraient, l’an dernier, en couverture du premier magazine, voilà que la québécoise Ève Salvail, actrice et mannequin originaire de Matane, ayant défilé sur les plus grands catwalks du monde, fait la couverture de cette deuxième édition: « C’est le fun de voir Eve Salvail en couverture. C’est aussi une façon de lui rendre hommage, puisqu’elle est de retour au Québec après avoir vécu plusieurs années à New York» souligne Florence, avant d’ajouter «C’est aussi une manière d'établir à nouveau le fait que l’on veut donner des modèles positifs, ce qui a toujours été le mandat de LSTW. Nous sommes souvent perçues comme une gang de trentenaires, mais le Mag est inter-générationnel, comme nous l’avions aussi prouvé avec le premier.». 
 
Afin d’instaurer les assises du Mag, d’une édition à l’autre, seront de retour les rubriques suivantes: les intérieurs (espaces de travail torontois), la série photo «fashion» de femmes de la communauté (cette-fois, les couvre-chefs sont à l'honneur). 
 
Mentionnons aussi un texte de l’auteure torontoise Mary Rogan qui discute des enjeux liés à sa transition, dont «le deuil de son identité lesbienne», une entrevue avec le groupe français Hyphen Hyphen, révélation de l’année aux derniers Victoires de la Musique. Seront aussi abordés dans divers articles, le fait de vivre son homosexualité en dehors des grandes villes, puis celui d’être belle-mère. Sans oublier une courte entrevue avec Justin Trudeau, qui désirait être présent dans le magazine: «On voulait lui poser le plus de questions possibles en lien avec les enjeux LGBT et nous sommes contentes d’avoir réalisé un reportage photo avec le Premier ministre, car peu de personnes ont la chance de pouvoir le faire», appuie Florence. 
 
«Dans ce numéro, nous avons des collaboratrices de partout au Canada et beaucoup sont autochtones. Les articles se veulent inclusifs, sont écrits par des lesbiennes, des bi, des trans, mais c’est toujours rattaché à un aspect lesbien». Finalement, la cerise sur le gâteau: une création exclusive de Julie Maroh, bédéiste de Le bleu est une couleur chaude. Sans conteste, LSTW offre, une seconde fois, 230 pages bilingues de points de vue diversifiés et s'installe comme LA référence lesbienne.
LSTW
idée cadeau 2015-2016