Conseil d’arrondissement

Une première pour Valérie Plante !

André-Constantin Passiour
Commentaires

Une date à retenir que ce 22 novembre 2017 puisque c’était la toute première rencontre du conseil d’arrondissement de Ville-Marie sous la présidence de la mairesse Valérie Plante et avec les nouveaux élus municipaux. La course de la Formule E, les propriétaires qui font du Airbnb au détriment de leurs voisins et le projet immobilier du Nouveau Bourbon ont retenu l’attention ce soir-là.

Robert Beaudry, le conseiller de Saint-Jacques, Sophie Mauzerolle, la conseillère de Sainte-Marie, Cathy Wong, l’élue dans Peter-McGill, Richard Ryan, conseiller désigné du district du Mile End sur le Plateau, Anne-Marie Sigouin, conseillère désignée venant de l’arrondissement du Sud-Ouest du district de Saint-Paul-Émard-Saint-Henri-Ouest, prenaient place à l’avant. 

La salle était comble ce soir-là, plus une seule place assise et des gens debout à l’arrière et sur les côtés en plus des caméras de plusieurs médias venus pour suivre cette assemblée. Plus d’une centaine de personnes s’étaient donc déplacées pour l’occasion. «Je suis très heureuse de me présenter devant vous ce soir comme 1ière mairesse de Montréal, mais aussi comme mairesse de Ville-Marie !», s’est exclamée Mme Plante sous les applaudissements nourris du public. 

La Formule E et le Complexe Bourbon refont surface

Il s’en est suivi d’une période de questions qui a duré presque une heure et trois quarts avec des échanges assez cordiaux entre les citoyens et les nouveaux élus. Cette période a d’ailleurs dû être rallongée à deux reprises par les élus.

Alors que rien n’est encore décidé quant à la fameuse course de la Formule E, un certain M. Benoît est venu informer la mairesse qu’Evenko, l’organisateur de la compétition, vendait des billets selon le parcours de l’été dernier, soit sur René-Lévesque Est, entre Berri et Papineau. «Mais on ne sait même pas où aura lieu la course !», a rétorqué médusée la mairesse Plante qui a siégé à titre de conseillère de Sainte-Marie durant les quatre dernières années. Bien sûr, la mairesse a promis de faire enquête avec les fonctionnaires. Dans la salle, on pouvait entendre le tollé des résidents du quartier. «N’achetez pas de billets», a quant à lui dit assez fort le directeur général de l’arrondissement, Alain Dufort. Suite aux reportages des médias le lendemain, le 23 novembre, Evenko a dû suspendre la vente des billets. 

Suite au manque de signatures récoltées le 8 novembre dernier, on avait appris qu’il n’y aurait pas de registre menant à un référendum sur le projet de développement du terrain occupé par l’édifice de l’ancien Complexe Bourbon. Cette bâtisse, propriété de Investissements MSC Canada de l’homme d’affaires canado-qatari Labid Aljundi, sera démolie pour faire place à un building de neuf étages, avec des locaux commerciaux au rez-de-chaussée, des espaces de bureaux ou d’activités communautaires au second étage et le reste étant résidentiel. On se souviendra, entre autres, que le Centre communautaire LGBT de Montréal s’opposait à ce projet immobilier. 

Un résident du secteur et activiste, André Querry, est venu demander à la nouvelle mairesse ce qu’il adviendrait du projet maintenant qu’il y a une nouvelle administration. «Le projet, comme vous le savez, a été approuvé, donc on ne peut revenir sur cette décision, a commenté Valérie Plante. […] Ma position n’a pas changé par rapport au Bourbon. Ma volonté est de s’assurer qu’on ne fera pas de développement à la pièce. On n’a pas fait de réflexion sur l’avenir du Village globalement. […] On va essayer de trouver des solutions [pour le projet Bourbon].» «Pour le volet communautaire, on va voir ce que l’on peut faire. Je vais m’asseoir avec le propriétaire et voir ce qu’il en est», a ajouté le nouveau conseiller de Saint-Jacques, Robert Beaudry. C’est donc une affaire à suivre…

Plusieurs citoyens se sont montrés inquiets de l’ampleur prise par le phénomène Airbnb – soit lorsque particulièrement des propriétaires de condos louent leurs logements à des touristes – , une délégation pratiquement de copropriétaires de la Tour des Canadiens s’est présentée au micro pour se plaindre que plusieurs propriétaires ne résident même pas sur les lieux, mais avait effectué l’achat d’un tel condo aux seules fins de le louer à des visiteurs. Mais les élus ont presque avoué leur impuissance face à cette mode. «Il faut être capable de l’encadrer […] Encore une fois, on va voir ce qu’on peut faire dans notre cadre [municipal et les moyens limités que nous avons à notre disposition]», a martelé Mme Plante. 

D’autres concitoyens du secteur sont venus se plaindre du peu d’empressement qu’a la Ville pour forcer les propriétaires d’édifices de louer leurs locaux et ne pas les laisser aller à l’abandon. On a donné en exemple, l’ancien cinéma Champlain devenu l’Église Vie et Réveil, entre autres… «On a très peu de ‘’poigne’’ sur les propriétaires récalcitrants qui laissent leurs édifices en décrépitude, a poursuivie la mairesse Plante. Il faut agir et envoyer un message fort. Donc, on va voir ce qu’on peut faire à ce sujet [et comment on peut intervenir].»

Débutée vers 19h15, la période des questions a pris fin vers 20h55 environ.

 

Autres informations

Grâce à l’ordre du jour, on a appris que l’arrondissement a accordé une subvention de 12 500$ au Festival image + nation pour la réalisation de sa 30e édition.

Par ailleurs, il y a eu avis de motion quant à l’adoption des règlements visant l’approbation des budgets de fonctionnements de quatre Sociétés de développement commercial (SDC) et l’imposition des cotisations pour la période du 1er janvier 2018 au 31 décembre de cette même année. Le budget de base est donc comme suit : pour la SDC Destination centre-ville, 3 745 000$ ; SDC du Vieux-Montréal – Quartier historique, 1 502 000$ ; SDC du Village, 1 400 346 ; et enfin la SDC du Quartier latin, 1 039 300$. Évidemment, cela ne comprend pas les commandites additionnelles que vont chercher les diverses SDC pour leurs activités de promotion.

À noter que la SDC du Vieux-Montréal se voit octroyer une contribution de 100 000$ pour son projet «Décorations hivernales 2017-2018» pour la Place Jacques-Cartier et les rues Saint-Paul et de la Commune.   

De plus, près d’une quinzaine d’organismes de l’arrondissement se sont vus remettre des contributions allant de 500$ à plus de 4 000$ (dépendant de leurs besoins), pour une somme totalisant 25 300$.  

La prochaine séance du conseil d’arrondissement aura lieu le mardi 12 décembre dès 19h à la mairie d’arrondissement, soit au 800, boulevard De Maisonneuve Est.

Infos :  http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,79849629&_dad=portal&_schema=PORTAL