Jusqu’en février 2018

L'expo «Public Toilet & Private Affairs» à Berlin

Maxime Hamel
Commentaires

Les toilettes publiques sont maintenant l’un des derniers bastions des liaisons homosexuelles secrètes. Souvent fréquentées par des hommes qui ne peuvent pas assumer leur sexualité librement, ou par d’autres qui aiment juste le plaisir d’un petit coup vite fait dans un espace public, les toilettes publiques sont pour beaucoup un monde avec ses propres codes. Un photographe français en a fait le sujet de son plus réçent projet de photos qui est exposé jusqu'en février 2018 à Berlin.

En anglais, le fait d’avoir une relation sexuelle entre hommes dans des toilettes publiques a même un nom ! Ça s’appelle le « cottaging ». C’est dire si cette activité est source d’inspiration et de questions.

C’est en tout cas certainement le cas pour l’artiste français Marc Martin, qui a décidé d’y consacrer une exposition complète.

Public Toilets & Private Affairs – comprenez « toilettes publiques et liaisons privées » – vient d’ouvrir au musée LGBT Schwules de Berlin, avec pour but de retracer une partie de l’histoire gaie qui est souvent passée sous silence.

Le photographe a déclaré que ce type d’activité sexuelle restait plus une honte qu’une fierté dans la communauté gaie : « Et pourtant, ces édicules publics, qui abritent les escapades de nombreux hommes gais, de travestis, de prostitués et de libertins, ont aussi été les lieux d’une liberté débridée. »

Bien que vus comme étant glauques et sordides, ces lieux permettaient des contacts sexuels immédiats et anonymes. C’était en fait des dons du ciel pour ceux qui ne pouvaient pas le faire à la maison et afficher leurs inclinations sexuelles en public. »

Marc Martin voulait que le courage de ces hommes soient reconnus. C’est chose faite.

Exposition à voir à Berlin jusqu’en février 2018. CLIQUER ICI POUR LE SITE DU MUSÉE