Tweets antisémites et racistes

Le rédacteur en chef du magazine Gay Times est suspendu

Yannick LeClerc
Commentaires

« Les Juifs (jews en anglais) sont dégueulasses. C’est la seule religion avec ‘ew’ dedans » a-t-il tweeté en 2010 et dans la foulée : « Je me demande s’ils ont casté ce type comme ‘le Juif’ à cause de ce putain de nez ridiculement grand. Ce doit être une prothèse. C’est sûr. »


Ce sont ensuite les égyptiens qui en prennent pour leur grade, ils seraient « gros, malodorants, poilus, le visage recouvert de sperme, violeurs arriérés » et insultent des enfants rencontrés dans un train de « issus d’inceste, trisomiques, retardés. »

Un an après, il a appelé à l’assassinat d’une fille portant un haut sans doute trop court à son goût et a déclaré que les sans-abris devraient être « hors des rues et à l’extérieur de nos bus ! »

Dans un premier communiqué, la direction du média LGBT britanique a dénoncé les tweets du directeur en disant qu’ils « ne reflètent pas les valeurs de Gay Times, ni sur aucun de nos employés, à quelque titre que ce soit. Josh a été suspendu immédiatement pendant que nous enquêtions sur les faits. Des mesures appropriées seront prises en temps voulu » a déclaré le magazine. Puis quelqeus heures plus tard, la suspension s'est tout simplement transformée en mise à pied.

Josh Rivers s’est depuis excusé pour ses remarques « haineuses » et « odieuses » sur Twitter en précisant que cela venait d’un « profond dégoût de moi-même sur lequel j’ai travaillé dur pour le surmonter. »

To every single person who is hurt, offended and disappointed: I’m sorry. pic.twitter.com/XAwz7llKxc — Josh Rivers (@_joshrivers)