Voyage

Deux Américains arrêtés à Bangkok après avoir posté sur Instagram une photo offensante

Yannick LeClerc
Commentaires

Le couple, identifié comme Joseph Dasilva, 38 ans, et Travis Dasilva, 36 ans, sont connus par leur compte « Travelling Butts » sur Instagram qui rassemble plus de 14 000 abonnés. Ils y postent des photos d’eux-mêmes leurs pantalons baissés, sur des sites célèbres dans le monde entier. Le compte du couple basé à San Diego a été depuis supprimé.

Les fonctionnaires de l’immigration ont arrêté mardi dernier les Dasilvas, à l’aéroport international Don Mueang de Bangkok où ils ont été accusés d’indécence publique. Un porte-parole de la police de l’immigration a déclaré au Bangkok Post que les hommes avaient admis avoir posé pour des photos au temple de Dawn (ou Wat Arun), à Bangkok, avec leurs pantalons baissés.

Les hommes auraient payé chacun une amende de 5 000 bahts (environ 130 euros) puis détenus. Les infractions pourraient entraîner une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à sept ans et/ou une amende de 20 000 à 40 000 bahts.

« L’accusation ne serait pas une accusation d’indécence publique normale. Au lieu de cela, ils seraient accusés d’avoir commis une indécence dans un lieu de culte, qui est passible d’une longue peine de prison » … « Ceci est un rappel » … « que tout le monde devrait avoir du respect pour la religion et la culture thaïlandaise » lit-on dans la déclaration.

Le chef adjoint du commissariat de police du district de Bangkok Yai a déclaré à USA Today que la police envisageait de porter des accusations supplémentaires contre les Dasilvas en vertu de la loi sur les délits informatiques de Thaïlande, car ils ont publié la photo en ligne.

Ensemble, lLa commissaire de la ville de San Diego, Nicole Murray-Ramirez, a déclaré être en contact avec les Dasilvas et s’entretient actuellement avec les autorités américaines sur les prochaines étapes.

« Bien que je sois très déçu de leurs actions » … « je discute avec des responsables du gouvernement américain pour savoir quelle aide nous pouvons leur apporter », a déclaré Murray-Ramirez au site San Diego Gay et Lesbian News