États-Unis

Quand Trump veut bannir les termes transgenre, diversité ou foetus des documents officiels

Reuters
Commentaires

La principale agence de santé publique américaine a reçu une liste de sept mots interdits dans les documents officiels dont "transgenre", "diversité" ou "foetus"...

"Fœtus", "diversité", "transgenre"... l'administration Trump a établi une liste de mots et d'expressions qui ne doivent plus être utilisés dans les documents concernant un organisme dépendant du ministère de la Santé.

Cette décision a suscité de vives critiques le week-end dernier.

D'après le quotidien "Washington Post" qui a révélé les faits, des experts ont eu connaissance de cette décision vendredi lors d'une réunion. Elle concerne les documents d'élaboration du budget du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

L'un des experts a souligné que les expressions et mots "fondé sur la science", "fondé sur des faits", "vulnérable" et "droits" allaient également être interdits.

"Un mot n'a cependant pas disparu : 'ridicule'", a ironiquement tweeté l'Association américaine pour le progrès scientifique.

La Marche pour la Science, un mouvement qui avait fait défiler des milliers de personnes à Washington et dans d'autres villes du pays le 22 avril, a appelé l'administration à revenir sur cette décision.  

"Interdire aux scientifiques et aux chercheurs d'utiliser des termes médicaux précis est une manœuvre de plus pour limiter nos libertés et droits fondamentaux", a réagi une organisation pour la défense du droit à l'avortement, NARAL Pro-Choice America.

«Cette décision méprisable est une tentative d’effacement des personnes LGBT du vocabulaire des CDC comme des programmes décisifs qui soutiennent la communauté», a réagi de son côté Human Rights Campaign.

Face aux critiques, le Département de la Santé, dont dépend le CDC, s'est défendu, affirmant que la description faite par les médias de cette interdiction était une «déformation totale».