Histoire, arts et architecture

Les must pour une escapade à Philly

Olivier Gagnon
Commentaires
Philadelphia
Photo prise par © Olivier Gagnon
Philadelphia
Photo prise par © Olivier Gagnon
Philadelphia
Photo prise par © Olivier Gagnon
Philadelphia
Photo prise par © Olivier Gagnon
  • Philadelphia
  • Philadelphia
  • Philadelphia
  • Philadelphia
Que vous planifiez vous y rendre par affaires ou pour passer de bons moments, Philadelphie en Pennsylvanie, est une de ces villes américaines historiques qu’il faut visiter. Bastion de l’indépendance et capitale des États-Unis pendant une certaine période, Philly est encore aujourd’hui plus qu’importante chez nos voisins, tant sur le volet économique que culturel. Voici quelques bonnes adresses dans la ville de l’amour fraternel pour décrocher et oublier votre quotidien.

SE DIVERTIR 
La prédominance de l’art à Philadelphie est évidente… et cela dépasse rapidement la visite classique de la sculpture LOVE de Robert Indiana, sur la Plaza John F. Kennedy! Les amateurs de l’art romantique de la période impressionniste se perdront dans les salles d’expositions de la magnifique Barnes Foundation, en marge du Benjamin Franklin Parway. Réplique exacte de la maison du Dr Albert C. Barnes, conçu par Tod Williams Billie Tsien Architects | Partners et tout de pierres de Jérusalem bâti, cet espace accueille des centaines de pièces plus célèbres les unes que les autres. Modigliani, Picasso, Renoir, Cézanne, Monet – ce visionnaire a su amasser une impressionnante collection qui semblait peu prometteuse à l’époque. Fait intéressant, les salles sont disposées exactement comme elles ont été trouvées dans sa résidence après sa mort. L’histoire que la disposition raconte vous appartient donc entièrement. 
 
À quelques pas de la Barnes Foundation, on retrouve également le Musée Rodin, regroupant le plus grand nombre d’œuvres de ce génie en dehors de Paris. Le Musée d’art de Philadelphie, trônant quant à lui en plein cœur du parc public, impressionne par sa prestance à la Versailles… mais également par le coup d’œil classique de ses 72 marches, tel que vu dans le film Rocky.  
 
Les connaisseurs d’art lyrique devraient déjà ajouter à leur circuit la ville de Philadephie, qui s’est dotée l’an dernier d’un festival annuel d’opéra. La prochaine édition, O2018, se tiendra du 20 au 30 septembre prochain et vous permettra de visiter l’Academy of Music de Philadelphia, une maison d’opéra du 19e siècle plus que classique. Finalement, une tournée de la ville vous plongera dans l’art visuel avec Mural Arts Philadelphia, le plus important programme d’art public des États-Unis. Il n’y a qu’à lever les yeux pour apprécier le travail de dizaines d’artistes, se déclinant en murales, mais également en installations permanentes ou temporaires. Définitivement un must-see de Philly. 
 
SE RAVITAILLER
Les foodies trouveront leur compte à Philadelphie. La diversité démographique a définitivement permis une liberté dans le développement des types de cuisines à travers la ville que tant les locaux que les touristes peuvent apprécier. Si vous êtes à la recherche d’une table que vous n’oublierez pas de sitôt, réserver chez Lacroix, à l’hôtel Rittenhouse (210 W Rittenhouse Square). Probablement l’expérience la plus chic que vous vivrez depuis longtemps. La carte des vins et champagnes est confinée dans un cartable avec une table des matières, les assiettes sont d’inspiration française et raffinées et le service est extrêmement attentionné. Budgets serrés s’abstenir. Pour un repas un peu plus décontracté, vous pouvez essayer Maison 208 (208 S 13th St) ou Harp & Crown (1525 Sansom St). On les fréquente les deux pour le design des lieux original et des plats à partager créatifs, d’inspiration locale. Le speakeasy du Harp & Crown, un peu caché au sous-sol, vous plongera dans un environnement dandyesque où il est également possible de jouer aux quilles. Il faut s’y rendre pour comprendre! Pour un lunch, Mission Taqueria (1516 Sansom St) est très joli, délicieux et d’un prix très raisonnable. Les amateurs de cuisine mexicaine tombe-ront en amour avec les tacos (les tortillas sont faites sur place) et avec leurs agua frescas, fraichement préparées. Et n’oubliez pas de partir à la recherche du meilleur sandwich philly cheesesteak… on ne peut se prononcer sur un seul choix, tant la compétition est féroce !
 
POUR RELAXER
Les hôtels en plein cœur du centre-ville peuvent facilement décevoir. Ce n’est pas le cas du Ritz Carlton (10 Avenue of the Arts), situé à quelques pas, littéralement, de la magnifique mairie. Ancienne banque (The Girard Trust Company, ouverte en 1908), l’édifice se démarque d’abord par le dôme qui domine le lobby et les colonnades de marbre de sa façade, une reproduction du Panthéon d’Athènes. Les 301 chambres et suites de l’hôtel ont récemment été rénovées, au coût total de 25 millions pour la chaine planétaire.
 
Le thème est chic, mariant les teintes mo-dernes de bleu, de vert, de cuivre et de nickel, et met en valeur l’architecture riche du bâtiment. Jetez un œil au Club Lounge, situé au dernier étage, où l’on vous accueille en toute tranquillité dans un écrin tout de bois et où l’on vous sert gourmandises, fruit, café et alcool toute la journée. Parfait pour s’évader après une longue journée à arpenter la ville. Vous le méritez bien, non? 
 
Cet article a été rendu possible grâce à la participation de Visit Philadelphia www.visitphilly.com