Rencontre avec Normand Hamel de Poêles et foyers Rosemont

Amour, respect et confiance

André-Constantin Passiour
Commentaires
Foyers Rosemont
Photo prise par © Foyers Rosemont
Foyers Rosemont
Photo prise par © Foyers Rosemont
  • Foyers Rosemont
  • Foyers Rosemont
Normand Hamel est le propriétaire de Poêles et foyers Rosemont, une entreprise familiale qu’il dirige depuis plus de 40 ans maintenant. Mais prendre le temps de discuter avec lui, c’est se plonger dans la vie plus que dynamique de cet homme orchestre. Bien sûr, vous y trouverez assurément le foyer qui vous convient le plus (Valor, Vermont Casting et Travis, etc.), mais vous aurez droit à la chaleur – sans jeu de mots – , à l’ouverture, à la douceur et l’immense gentillesse de cet homme qu’est Normand Hamel. Et si vous êtes un couple LGBT, n’ayez pas peur de le mentionner, M. Hamel ne sera que plus heureux de vous accueillir dans sa boutique…
«Il y a des années de cela, j’étais allé voir la pièce [d’Arthur Miller], ‘’La mort d’un commis voyageur’’. Je me voyais dans le personnage [de Willy Loman, le fameux commis], je me reconnaissais en lui. Je ne voulais pas finir comme lui. Lorraine [l’épouse de Normand] me demande si ça va, je lui dis alors que non, ça ne va pas, je ne veux pas devenir comme ce gars-là ! [Willy se suicide à la fin de la pièce.] C’est là que j’ai décidé de foncer et de créer mon propre commerce ! Oui, c’est comme ça que cela a commencé…», explique Normand Hamel qui, avec Lorraine Patenaude, sa charmante conjointe, sont les copropriétaires de Poêles et foyers Rosemont. À noter que leur fils Charles est également copropriétaire ainsi que son épouse Ninon qui fait partie aussi de l’équipe.
 
Parler avec Normand Hamel c’est discuter avec une encyclopédie sur deux pattes, littéralement. Chanteur, danseur folklorique – oui, il a appris des danses folkloriques mexicaine, polonaise, ukrainienne, serbe, etc. – , comédien, figurant pour la télévision et le cinéma, – membre de l’UDA depuis de très nombreuses années, se plaira-t-il à mentionner d’ailleurs –, et il a été repêché par les Rangers de New York, en 1966 ! Eh oui, il a été joueur de hockey dans l’organisation au niveau junior de cette équipe avec son ami Ron Fournier. Il a étudié le droit à l’Université de Sherbrooke durant deux ans et il est expert en foyers depuis plus de 40 ans maintenant et tant les journaux que la télévision font appel à lui. 
 
Des organisations ont également recours à ses services. Par exemple, le «Programme feu vert», du groupe écologiste Équiterre et qui visait à sensibiliser les gens aux effets polluants des poêles à bois, a été conçu par Normand Hamel, il y a quelques années déjà (ce programme de subvention est maintenant terminé). 
 
En cela, il faut se rappeler qu’un règlement municipal de Montréal, adopté le 25 août 2015, interdit l’usage d’un foyer à bois (à combustion solide) à partir du 1er octobre 2018. Ainsi, ne seront autorisés que les foyers au gaz naturel, au gaz propane ou à l’électricité. Par contre, ceux n’ayant une émission que de 2.5 grammes et moins seront encore autorisés. À noter qu’on pourra se servir de son poêle à bois, également, qu’en cas de panne majeure d’électricité dans les grands centres urbains comme Montréal ou Québec par exemple. 
 
Avec sa carrière et le temps qui passe, Normand Hamel a développé une relation particulière avec la communauté gaie. Depuis très longtemps, il a été sensibilisé à l’orientation sexuelle de ceux qu’il côtoyait. «[…] parce que je faisais de la danse folklorique, on me disait souvent que j’étais une ‘’tapette’’, c’est là que j’ai commencé à réfléchir, oui, j’avais une certaine sensibilité, une certaine douceur, mais à l’époque, il y avait un grand tabou sur l’homosexualité, on n’en parlait pas, même lorsque j’ai connu des couturiers, des stylistes et plusieurs autres à Radio-Canada, on en parlait pas, c’était caché, secret, il y avait tout le poids de la religion. Heureusement, maintenant il y a de l’ouverture, de l’acceptation», dit-il. Curieusement, au même moment où l’on a cette discussion, le premier ministre Justin Trudeau, à Ottawa, offrait ses excuses au nom du gouvernement canadien aux ex-fonctionnaires, policiers et militaires qui avaient fait l’objet d’une purge puisqu’ils sont LGBT.
 
«J’ai développé une relation de confiance avec la clientèle gaie. […] J’avais cette clientèle depuis longtemps, sans que les gens me le disent nécessairement, mais je le savais parce que je suis quelqu’un de curieux qui m’intéresse aux gens. Lorsqu’ils viennent au magasin, je vois bien qu’ils forment un couple, qu’ils vivent ensemble… Évidemment, la publicité dans DécorHomme m’a fait encore plus ouvrir ce réseau. Les gais sont des gens créatifs, ils aiment ce qui est différent, ils ont cette idée du décor, de la décoration, de ce qui est beau, c’est une clientèle structurée, organisée, qui sait ce qu’elle désire, elle s’informe et se renseigne», souligne-t-il. Normand Hamel a les larmes aux yeux lorsqu’il se remémore les gens qu’il a connu et qui sont décédés du sida et ce sont des larmes réelles, honnêtes, elles ne sont pas feintes ici… 
 
 
Non, nous n’avons pas trop jasé des types de poêles et leurs avantages avec Normand Hamel. Il y a un site pour s’informer ou passez voir les très sympas Lorraine et Normands qui vous raconteront tout ce qu’il y a à savoir sur les poêles et les foyers. Pour les amateurs de BBQ, ils tiennent une sélection d’appareils de grande qualité. «Ce que je veux que les gens retiennent, c’est qu’il y a beaucoup d’amour dans ce que nous faisons et qu’on traite les gens avec grand respect ouverture et confiance…», termine M. Hamel.   
 
PÔELES ET FOYERS ROSEMONT
2361 Boulevard Rosemont, Montréal, QC H2G 1T9  T. 514-728-4318  www.pfr.ca