LesTubbies

Quinze ans de nightlife !

André-Constantin Passiour
Commentaires
Photo prise par © Pierre-Luc Delisle (Delisoft.ca)

Si vous êtes un clubber invétéré, si vous êtes dans l’industrie du nightlife montréalaise, vous avez sûrement eu l’occasion de lire les entrevues et les nouvelles sur ce site. 

Quels sont les DJ les plus hot de l’heure, quel club accueille une nouvelle soirée, quelles sont les nouvelles collaborations ? Les albums les plus récents de ces stars des platines… C’est ce qu’on apprend généralement sur ce site. Infatigable et passionné du nightlife, Gaëtan Vaudry, le fondateur et rédacteur du site web lestubbies.com, en mange littéralement ! Il nous apprend, souvent même, des noms de DJ inconnus jusque-là et qui essaiment aux quatre coins de la métropole et même au-delà…

Il n’y a que sur ce site ou presque que l’on peut apprendre, par exemple, que l’édifice qui abrite le club afterhours (((Stereo))) a été acquis par le promoteur immobilier Mondev ! Peut-être que pour la plupart des gens, cela n’a aucune importance, mais Gaëtan Vaudry sait que, pour les aficionados de ce club, cela a son pesant d’or (Mondev étant un développeur immobilier spécialisé dans les condos, les logements locatifs et les espaces commerciaux locatifs). C’est le genre de nouvelle que l’on retrouve sur lestubbies.com

Nous avons donc voulu en savoir plus long dans une courte entrevue réalisée avec le dynamique Gaëtan Vaudry. 

Quel effet cela vous fait que votre site a déjà 15 ans ? Est-ce que vous pensiez vous rendre jusque là ?

Au départ, vraiment pas ! Il ne faut pas oublier que le tout a commencé en juin 2002, par un simple courriel envoyé à quelques amis... Petit à petit le tout a pris de l'ampleur. Et grâce à Normand Charpentier de chez Arobas, nous étions sur le web quelques mois plus tard. Les DJs et les propriétaires de boîtes de nuit on vite compris que nous devenions indispensables à la réalisation de beaux projets. Et nous sommes toujours là, 15 ans plus tard. Je suis vraiment fier de tout ce qui a été accompli.

Qu’est-ce qui vous motive autant à poursuivre ?

Excellente question ! Fort possiblement mon amour pour la musique et pour ceux et celles qui la créée. Nous avons beaucoup de talents au Québec et il est important d'en parler, de le faire savoir partout dans le monde.

Vous parlez des bons talents qu’on a ici au Québec. Mais malheureusement est-ce que vous ne croyez pas que ce n’est que lorsque ceux-ci vont jouer à l’extérieur qu’ils sont reconnus à leur juste valeur ?

Effectivement, mais il faut aussi faire de la place pour eux ici. C’est un gros problème chez nous. Regardez, par exemple, Alain Jackinsky, il ne joue presque pas ici faute de place. Pourtant, il joue partout dans les Amériques !

Comment est-ce que vous décririez l’état du nightlife dans le Village et à Montréal en général ? Et qu’est-ce qui vous surprend encore du nightlife ?

L'industrie connaît des moments difficiles. Très difficiles même. Les DJs ont du mal à bien gagner leur vie de leur métier, alors que les meilleurs établissements ferment (le Moomba, le PLAY, le Parking, La Boom, etc). Il est inévitable qu'il devra y avoir une restructuration. Une question de survie pour plusieurs. Je suis tout de même content de voir que certains tentent encore d’innover et réussissent bien à le faire, comme la belle gang du Club Lounge ÖriGn et celle de La Voute qui font revivre le nightlife dans le Vieux-Montréal, ou encore nos amis du Renard, dans le Village. Un gros BRAVO !

Y a-t-il un fait qui vous a marqué le plus au cours de ces 15 ans ?

Pour être honnête, plusieurs choses. Mais ce qui m'attriste le plus est de voir que plusieurs grands décideurs préfèrent engager des DJs sans expérience et qui ne coûtent presque rien, plutôt que de payer convenablement pour des gens qui connaissent bien le métier. 

Aussi, je suis toujours triste de constater que plusieurs souhaitent des DJs/promoteurs au lieu d'engager des personnes responsables de la promotion. Chacun son métier, selon moi...

Quel DJ vous a marqué le plus durant cette période ?

Il y en a plusieurs. Mais un gars comme Stéphan Grondin m'impressionnera toujours. Et en plus, il est à l'origine de plusieurs belles carrières d'artistes d'ici, comme celle de l'excellent Alain Jackinsky. Stéphan est et restera toujours un grand.

Quel est l’avenir pour lestubbies.com ?

Même si je viens d'accepter un poste chez Delisoft (une entreprise de programmation et de développement web), j'ai l'intention de faire progresser le site des TUBBIES pour plusieurs années encore. Et ce, bien souvent contre vents et marées.