Rôtisserie St-Hubert du Village

Remise de chèque au GRIS-Montréal

André-Constantin Passiour
Commentaires
st-huber

Autant les gens du GRIS que le propriétaire du St-Hubert, Martin Nadeau, étaient tout sourire le 30 novembre dernier. C’est que le restaurateur remettait, pour une 3ième année consécutive, la somme de 4 000$ au GRIS-Montréal qui fait de la sensibilisation et de la démystification de l’homosexualité dans les écoles.

Martin Nadeau était alors accompagné de Catherine Duclos, qui a succédée à  David Platts en devenant, le 27 septembre dernier, la présidente du GRIS-Montréal, et du comédien Martin Watier,  membre du comité de la campagne de financement du GRIS. La montant recueilli provient de la fameuse «La Soirée en blanc» qui s’est déroulée le 21 septembre. 

«Nous remercions énormément le St-Hubert du Village pour avoir organisé cette soirée haute en couleur qui nous a offert une belle visibilité et qui a ainsi contribué généreusement à notre campagne de financement. Merci, également, à Martin Watier, de notre cabinet de campagne, d’y avoir contribué», de déclarer Catherine Duclos.

Et ce fut sans contredit un bel événement que cette «Soirée en blanc». «Nous avons battu un record ici, il y a eu 187 personnes ! Ce fut un très, très beau succès !», affirme Martin Nadeau. 

«Je veux remercier chaleureusement Martin Nadeau pour son indéfectible appui à la cause. C’est très généreux de sa part», de rajouter Martin Watier. 

«La cause me tient à cœur parce qu’elle combat les préjugés et l’éducation est à la base de tout. Il n’y a personne qui naît avec des préjugés, c’est plus tard que ça se fait et l’école est un élément important dans le développement des enfants. Donc, si je peux contribuer à ce qu’il n’y ait plus de préjugés, je vais continuer à le faire […]», explique pour sa part le restaurateur Martin Nadeau. 

Le thème de la présente campagne de financement du GRIS-Montréal est «Se raconter pour démystifier», un clin d’œil au travail des bénévoles intervenants dans les écoles qui vont, effectivement, raconter leur vie et ainsi sensibiliser les jeunes à l’homosexualité et la bisexualité et ainsi abattre les idées préconçues. «Annuellement, nous rencontrons plus de 30 000 personnes, cela va des élèves des écoles aux aînés. Toute contribution comme celle d’aujourd’hui, nous permet de rejoindre ainsi différents milieux», de continuer Catherine Duclos qui est intervenante bénévole au GRIS depuis 2012. L’organisme peut compter sur un peu plus de 250 intervenants pour aller dans les écoles à la rencontre des étudiants…

«On espère atteindre les 250 000$ en tout, c’est l’objectif de la campagne. Le début fut explosif puis, on dirait qu’à l’approche des festivités c’est un peu plus tranquille. Donc, on fera un petit rappel au retour des Fêtes. Mais je suis confiante qu’on y arrivera [à ce but-là]», de dire la très dynamique Catherine Duclos.

Infos : www.gris.ca