Entrevue / Ville de Québec

Des capsules humoristiques mettant en vedette Dory Ladrag

Éric Whittom
Commentaires

Depuis cet été, Dory Ladrag présente des capsules humoristiques sur le site Dory.tv ou sur sa chaîne YouTube qui porte son nom.

Dory s’est lancée dans l’aventure du Web à la suite d’une proposition de Rémy Coursy qui agit comme producteur et réalisateur des capsules. Émile Cloutier le seconde dans ses fonctions. «?C’est un nouveau défi pour moi, souligne-t-elle en entrevue à Fugues. Ça me permet de me faire connaître un peu plus auprès du public qui désire en savoir davantage sur ma vie hors de la scène. Dans les premières capsules Les dessous de Dory, nous présentons mon univers en rigolant, par exemple ma mère et mon père. Dans les nouvelles capsules Mode d’emploi, je suis en compagnie de Katrina Di Bella et nous répondons à des questions du public, par exemple comment faire du Jell-O.»

Aucun texte n’est écrit. Dory improvise directement devant la caméra d’un téléphone intelligent et quelques lampes. «Je ne suis pas Dory. Par conséquent, je ne peux pas me mettre dans sa peau pour lui écrire un personnage», explique Rémy Coursy. Il s’agit de sa deuxième expérience en production Web, puisqu’entre 2009 et 2011, il a réalisé une trentaine de capsules avec La Gladu, une autre drag queen bien connue de Québec. Il ne travaille pas dans le domaine télévisuel. C’est un passe-temps. «Je trouve que Dory est un personnage extrêmement intéressant, parce qu’elle a du vécu, une histoire et de l’expérience. En plus, celui qui personnifie Dory est mon ami.» En décembre, quelque 25 capsules étaient en ligne. Les nouvelles capsules sont mises en ligne environ chaque semaine. «Ça va vraiment bien, se réjouit Dory. Nous avons déjà quelques milliers de visionnements sur la chaîne YouTube.»

Déjà douze ans de carrière

Ce mois-ci, Dory Ladrag entreprend sa treizième année de spectacles de drag queen. Sa carrière s’est amorcée en grande au célèbre Cabaret Mado où elle a remporté le concours Miss Mado en 2006. Pendant les deux années suivantes, elle s’est produite à Montréal, entre autres au Cabaret Mado, au Sky et au Café Cléopâtre, ainsi qu’ailleurs en province, notamment au Drague Cabaret Club de Québec.

En 2008, elle a déménagé à Québec et elle est devenue l’une des animatrices au Drague Cabaret Club. En parallèle, elle poursuit ses spectacles Show Time dans plusieurs villes du Québec. « À certaines occasions, je vais en Ontario. Par exemple, j’ai représenté Québec au WorldPride de Toronto en 2014. J’ai aussi présenté des spectacles avec Gyzel, en Grèce, en 2010 », relate-t-elle.

Un sosie de Céline

Dory incarne à merveille la chanteuse Céline Dion. « Ce sont des gens qui m’ont demandé de la personnifier, parce qu’ils trouvaient que je lui ressemblais. Dory était plus théâtrale. Mais, j’y ai pris plaisir à la personnifier et ça représente un autre défi pour moi. »

Elle a d’ailleurs présenté plusieurs spectacles pour lui rendre hommage, notamment lors de sa présence à Québec en 2013 sur les plaines d’Abraham. «En 2015, j’ai produit un gros spectacle à l’Impérial de Québec pour célébrer mes 30 ans. Au mois d’octobre, nous avons terminé notre tournée de deux ans avec ce spectacle», indique-t-elle. Lors de son passage au Centre Vidéotron en août 2016, Dory a assisté à son spectacle et Céline l’a pointée à la fin de son spectacle en lui envoyant des « wow! ».

En spectacle à Sherbrooke

Depuis décembre dernier, elle produit les soirées de drag queens et d’artistes burlesques, le samedi soir, au nouveau bar LGBTQ de Sherbrooke Les Grands-Ducs de Willington. Elle se partage l’animation en alternance avec Stivy, généralement un samedi sur deux. Aux trois à quatre mois, elle anime des spectacles de burlesque au Cercle ou à l’Impérial. 

Facebook DoryLadrag et Instagram doryladrag

Quelques capsules vidéos déjantées de Dory Ladrag