Succursales d’institutions financières

Les banquiers prennent d’assaut le Village !

André-Constantin Passiour
Commentaires
banque nationale

Dans son édition du 2 décembre 2017, le Journal de Montréal, en collaboration avec le Centre d’histoire de Montréal, publiait un article dans lequel on aperçoit l’édifice de la Banque Royale du Canada – une bâtisse «d’inspiration Beaux-Arts» érigée en 1906 – à l’angle des rues Sainte-Catherine et Amherst. L’actuel bâtiment ne rend malheureusement pas hommage à la beauté passée de cette banque. Il témoigne néanmoins d’une époque faste de ce quartier où les salles de spectacles et de cinéma abondaient. Quartier très commerçant, il comprenait déjà à ce moment-là des succursales de plusieurs banques. Autre temps autre mœurs, dit-on, le Village aujourd’hui, sur une distance d’un peu moins d’un km, accueille depuis  le 22 janvier une 5e banque avec l’ouverture de la Banque Scotia, dans le nouvel édifice situé à l’angle de Sainte-Catherine et de Saint-André.

Depuis plusieurs décennies, la Banque Laurentienne (fondée en 1846 sous l’appellation «Banque d’Épargne de la Cité et du District de Montréal») et la Banque de Montréal étaient bien implantées dans le Village, sans compter que Desjardins opère ses guichets dans l’entrée de l’ancienne succursale (rue Sainte-Catherine), maintenant occupé par le resto Don Carlos. Ont ensuite suivi la Banque Nationale du Canada (Place Dupuis) et ce, depuis une quarantaine d’années déjà. Et, il y a un peu plus de deux ans, la Banque TD (à l’intersection d’Amherst) ouvrait ses portes dans l’ancien local du restaurant La Belle Province.
 
«Le virage numérique prend de plus en plus d’importance, mais la succursale bancaire demeure un point de rencontre important pour nos clients. Nous effectuons des investissements chaque année pour moderniser nos installations, comme l’actuelle rénovation de notre succursale de la Place Dupuis qui représente un investissement de 1,6 million $. Nous souhaitons effectivement poursuivre notre présence au sein de la communauté LGBT» indique Zachary Rotella, le nouveau directeur de la BNC de Place Dupuis.
 
S’il n’y a pas de produits développés spécifiquement pour la clientèle LGBT, «par contre, les services que l’on offre à cette clientèle tiennent compte de ses particularités. Notre réseau interne d’employés LGBT (réseau IDÉO) est un précieux allié pour nous guider en ce sens», précise M. Rotella.
 
TD
 
« D’avoir une succursale dans le Village est une façon, parmi beaucoup d’autres, de démontrer notre appui à la communauté LGBT. Depuis de nombreuses années, la Banque Nationale soutient par exemple la Fondation Émergence, Gris Québec, Gris Montréal (Soirée Désorientation), et Fierté au travail Canada. De plus, nos employés sont très engagés au sein de plusieurs regroupements externes», poursuit Zachary Rotella. […] La diversité et l’inclusion font partie des valeurs de la Banque Nationale et s’expriment notamment par notre capacité à accompagner des clients de tous horizons dans la réalisation de leurs projets», de conclure le directeur de la succursale de la BNC à la Place Dupuis.
 
Du côté de la Banque TD, on a investi plusieurs centaines de milliers de dollars pour rénover l’espace qu’ils occupent au coin Amherst et Sainte-Catherine. «Nous sommes engagés depuis longtemps dans le secteur, auprès de la communauté LGBT […] Il y a quelques années, un plan de croissance de notre réseau de succursales était en opération au Québec. Nous avons donc identifié le Village gai de Montréal comme un endroit de prédilection pour installer une succursale. L'objectif était ainsi de consolider nos liens d'affaires avec notre clientèle du Village et des quartiers avoisinants en plus d'accroitre notre engagement auprès de la communauté LGBT», commentent ici à la fois le directeur de succursale, Marc-Antoine Saumier, et le directeur aux Affaires internes et publiques, Mathieu Beaudoin.
 
«D'ailleurs, nous sommes activement impliqués auprès de la Chambre de commerce LGBT du Québec, notamment à titre de partenaire affaires de certaines activités de réseautage comme les 6 à 8 TD. Nous soutenons également des organismes du secteur depuis un bon moment déjà. […]», de continuer les représentants de la TD dont la succursale du Village compte 11 employés.
 
«Nous avons également investi beaucoup d'effort pour que l'inauguration (août 2015) soit un franc succès […] À titre d'exemple, nous avons, entre autres, procédé à un investissement important au sein de la communauté en remettant un don de 10 000 $ au Centre communautaire des gais et lesbiennes de Montréal (CCGLM) […]  Également, pour souligner cette inauguration, nous avons doublé le montant de notre don annuel (de 5 000 $ à 10 000 $) à l'organisme Le GRIS-Montréal […]», de dire Messieurs Saumier et Beaudoin.
 
«Pour rendre nos clients plus à l'aise, nous misons sur des employés qui sont représentatifs des collectivités qu'ils desservent.  Nous recherchons ainsi des talents LGBT et plusieurs de nos acti-vités s’articulent autour d’occasions au sein de la communauté LGBT. […]Notre appui à la diversité et à la communauté LGBT.
 
remonte à bien longtemps. Déjà en 1994, nous avons été la première banque à offrir à nos employés des avantages sociaux pour les partenaires de même sexe. […] Nous participons à plus d’une centaine d’organismes et de programmes liés à la cause LGBT à l’échelle l’Amérique du Nord par l’entremise de financement, de partenariats et de bénévolat des employés de la TD, dont 63 festivals de la Fierté en Amérique du Nord.» 
 
Concernant la Banque Scotia, qui a inauguré une magnifique succursale dans le Village le 22 janvier dernier, l’institution financière a engagé une somme de 1,4 M$ pour sa nouvelle succursale du Village – un local de 3 500 p2 – créant ainsi 10 postes permanents et à temps partiel.
 
banque scotia
 
Mais pourquoi au juste la Banque Scotia a-t-elle choisi de s'installer dans le Village gai de Montréal ? «L’endroit était idéal pour une nouvelle succursale Banque Scotia, car nous avions une couverture limitée entre le centre-ville de Montréal et l’est de la ville. De plus, l’emplacement de la nouvelle succursale (coin St-André et Sainte-Catherine) nous permet de renforcer notre engagement envers la diversité», d’expliquer Carole Chapdelaine, Première vice-présidente, Région Québec et Est de l’Ontario.
 
Et est-ce que la Banque Scotia désirait de manière claire s’installer dans ce secteur parce que c’est justement le Village gai de Montréal? «Le fait que notre nouvelle succursale soit située dans le Village est pour nous un attrait supplémentaire. En plus de nous permettre d’augmenter notre empreinte au centre-ville, elle nous permet également de soutenir la diversité. À la Banque Scotia, nous croyons que nous sommes plus forts en raison de cette diversité et nous souhaitons offrir un environnement diversifié et inclusif, qui reflète les valeurs premières de l’organisation», souligne Mme Chapdelaine.
 
S’il n’y a pas de services particuliers aux clients LGBT, «notre équipe travaillera étroitement avec eux pour cibler leurs besoins et identifier les services qui y répondent le mieux. Une attention parti-culière a été portée au choix de l’équipe  - plusieurs membres de l’équipe font eux-mêmes partie de la communauté [LGBT+] et tous nos employés ont été formés afin de s’assurer une compréhension des besoins et des réalités de notre clientèle», confirme Mme Chapdelaine.
 
La Banque Scotia appuie déjà plusieurs organismes LGBT, tant au Québec qu’ailleurs au Canada, en plus de participer aux célébrations de Fierté Montréal en été. «Nous sommes reconnus comme la banque internationale du Canada, et un leader en matière d’inclusion. La communauté LGBT+ est une communauté importante pour nous, ici comme partout où nous sommes présents. Cela comprend nos employés, nos clients et les communautés que nous desservons […]. Nous supportons plusieurs organismes caritatifs, et nous serons prochainement membre de la Chambre de commerce LGBT du Québec», poursuit Carole Chapdelaine.
 
«C’est avec beaucoup de fébrilité que nous nous préparons à ouvrir nos portes et nous invitons donc vos lecteurs et les résidents du Village à venir nous visiter dès le 22 janvier pour discuter de leurs besoins financiers», de conclure Mme Chapdelaine.
 
« Avec l’arrivée de la Banque Scotia, nous en sommes rendus à cinq banques dans le Village, sur une distance de moins d’un kilomètre c’est assez unique. Ça représente une belle marque de confiance provenant du milieu bancaire envers le Village gai de Montréal », ajoute en terminant Bernard Plante de la SDC du Village.