1 heure plus tard dans les Maritimes

Des kilomètres de beauté

Samuel Larochelle
Commentaires

Les grandes villes des provinces maritimes célèbrent la Pride avec de plus en plus d’ampleur chaque année. Lors de notre séjour en août 2017, les passages pour piétons arboraient les couleurs arc-en-ciel, à Frédéricton, Moncton, Halifax et Charlottetown. Ceci dit, on ne se tape pas des milliers de kilomètres en voiture vers l’est canadien pour accéder à un nightlife gai endiablé, mais plutôt pour découvrir des provinces où la beauté des paysages n’a d’égale que l’accueil ultra chaleureux de ses habitants.

À moins d’avoir les fonds pour vous déplacer en avion, on vous suggère fortement de visiter Terre-Neuve, le Labrador et l’archipel français Saint-Pierre-et-Miquelon lors d’un futur voyage, afin de vous concentrer sur le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard. Et ne faites pas l’erreur d’avaler 5000 kilomètres de route en une semaine. Prévoyez au moins 10 ou 14 jours pour savourer votre séjour.

Si la capitale néo-brunswikoise, Fredericton, peut sembler un peu beige, il en est tout autrement de la nature à proximité : à moins de 90 minutes en voiture, vous découvrirez le Parc national de Fundy, des années après avoir entendu parler des marées les plus hautes du monde dans vos cours de géographie. Avec ses nombreux sentiers en montagnes pour les amateurs de treking, ses plans d’eau en bordure de falaises pour les amoureux de canoë et de kayak, ainsi que ses points de vue à couper le souffle (le Cap Enragé est d’une beauté dramatique), le secteur est une merveilleuse mise en bouche pour votre séjour au bord de la mer. Vous aurez cependant l’impression de goûter au plat de résistance dans les environs de Hopewell Rocks, là où de gargantuesques rochers sont presque entièrement recouverts d’eau ou totalement dénudés, selon la volonté des marées. Informez-vous bien des heures des marées en question, afin d’avoir l’occasion de marcher sur la plage, au pied de ces géants de pierres et de vous sentir infiniment petits.

Après une journée à marcher, grimper, transpirer et tester votre endurance cardiovasculaire, rendez-vous à Moncton pour la soirée. Prenez un moment pour arpenter les rues et appréciez les bâtiments historiques qui se marient à la modernité au centre-ville. Si vous voulez découvrir la communauté lgbtq locale, un arrêt au club  Triangles s’avère incontournable.

Selon le temps dont vous disposez, roulez vers le Nord pour découvrir Shediac, un joli village de pêcheurs, ou arrêtez-vous à Bouctouche pour assister au théâtre du pays de la Sagouine.

Sinon, rendez-vous directement vers la Nouvelle-Écosse et sa fabuleuse capitale, Halifax. Débutez en douceur en dégustant un classique, mais ô combien délicieux, lobster roll (une guédille au homard), dans un restaurant en bord de mer. Digérez le tout en grimpant vers la citadelle construite en 1749, afin d’apprécier son architecture en forme d’étoile, sa reconstitution des tranchées, les vestiges de sa prison de guerre, ses vieux canons et ses joueurs de cornemuse… en kilt. Non loin, se trouvent les Jardins publics, créés selon la tradition victorienne en 1867 : leur beauté est telle que vous voudrez y rester pendant des heures pour vous détendre, observer les couleurs éclatantes des arbres et des fleurs, écouter un badaud jouer du piano public ou assister à un concert en nature. Une fois revigorés, poursuivez votre route en observant la basilique Sainte-Marie, la cathédrale de Wakefield et l'architecture contemporaine de la bibliothèque d'Halifax. En soirée, déambulez sur la promenade aménagée sur le bord de l’eau, en appréciant ses bâtiments vieillots et ses guirlandes de lumières. Les jours suivants, vous avez le choix entre une dégustation de produits locaux au Farmers Market, une traversée en ferry vers Dartmouth ou une visite du Musée de l’immigration.

N’imaginez surtout pas que ce dernier soit ennuyant. Au contraire, il est particulièrement émouvant – et instructif - de fouler le sol du Quai 21, l'une des plus importantes portes d'entrée de l'immigration au Canada entre 1928 et 1971, avec plus d'un million d'étrangers en quête d'une nouvelle vie.

À moins d’une heure de la capitale, vos yeux seront éblouis par la beauté de Peggy’s Cove, un minuscule village de bord de mer, situé sur la magnifique route des Phares. Le peintre et sculpteur William E. de Garthe y passait d’ailleurs ses printemps et ses étés pour créer. On y arrête pour un pique nique ou pour prendre des photos qui feront mourir d’envie vos followers sur Instagram. Pendant que vous y êtes, roulez jusqu’à Lunenburg et Mahone Bay, deux localités de bord de mer qui, avec leurs méga maisons au style d’antan, ont des airs d’Hamptons des Maritimes pour quiconque a un peu d’imagination.

Dans un tout autre registre, la Nouvelle-Écosse possède également un formidable parc national, celui du Cap Breton. Vous pourrez y faire des randonnées pédestres inoubliables, du kayak, observer les baleines ou profiter de l’un des nombreux terrains de camping. N’hésitez pas à faire une pause gourmande au Salty Rose and the Periwinkle Cafe, un café/auberge qui a tout d’un refuge à hipsters des Maritimes.

Pour conclure le tout, direction Caribou pour prendre le traversier vers l’Île du Prince Édouard. Parmi les incontournables de la plus petite province du Canada, on vous conseille de goûter à la crème glacée de Cow’s, de fouler les plages de sable rouge du parc national, de prendre un verre (ou trois) sur la terrasse installée sur le toit du Fishbone Oyster’s Bar de Charlottetown ou de marcher dans le port et dans le centre-ville d’une beauté historique indéniable de la capitale.

Petit conseil : remplacez votre séjour à l’hôtel par un arrêt au Thoughtful Squash, un bed & breakfast confortable et décoré avec une touche rustique tenu par une dame, Cathy, aussi chaleureuse que talentueuse derrière les fourneaux. Ses déjeuners font, encore à ce jour, partie des meilleurs repas goûtés à vie. Une fois revigorés, prenez la direction du fameux pont de la Confédération et assurez-vous d’avoir des playlists prodigieuses pour vous garder éveillés et enthousiastes pendant les heures de route qui vous séparent du Québec.