Du 27 février au 10 mars 2018

Les robots feront peut- être l’amour demain

Denis-Daniel Boullé
Commentaires

Qu’en est-il de l’homme augmenté? Qu’en est-il des avancées scientifiques qui réparent, améliorent, technologiquement et biologiquement? Allons-nous vers des hommes et des femmes de plus en plus semblables et mieux sélectionnées? Qu’en sera-t-il de nos sentiments et de notre relation à l’autre ? De grandes questions un peu arides, mais dont on ne peut faire l’économie dans notre monde actuel. Avec «Les robots font-ils l’amour?» Angela Konrad a décidé de nous accompagner sur les rives de la réflexion avec une production théâtrale divertissante.

« Tout va très vite actuellement, il y a une accélération technologique et scientifique qui envahit nos vies sans que nous prenions le temps d’en percevoir tous les grands changements que cela produit dans notre perception de nous-mêmes, dans notre relation à l’autre, explique Angela au cours de l’entrevue pour Fugues, et j’ai ressenti l’urgence de faire cette pièce, puisque peut-être dans un an ou deux, d’autres questions que nous ne pouvons envisager viendront encore alimenter le débat ».

À l’origine de la pièce, la lecture d’un livre paru en 2016, Les robots font-ils l’amour ? un dialogue entre un philosophe, Jean-Michel Besnier et un biologiste, Laurent Alexandre, qui répondent à 12 questions sur le transhumanisme. L’adaptation qu’en a fait Angela Konrad s’inspire autour d’autres lectures de philosophes et de scientifiques autour du phénomène. « Il fallait que je trouve un moyen de faire ressortir la pluralité des discours qui se tiennent autour du transhumanisme, et d’en cerner aussi tous les enjeux, qu’ils soient éthiques, politiques, scientifiques, économiques, et bien entendu sur notre vie de tous les jours », explique la metteure en scène. D’où l’idée de ce colloque de spécialistes qui va bien évidemment déraper lorsque les convictions de chacun prennent une tournure plus passionnelle.

Angela Konrad aime s’entourer de comédiens et de créateurs avec lesquels elle a déjà travaillé. Stéphanie Cardi, Philippe Cousineau, Dominique Quesnel, Marie-Laurence Moreau et Lise Roy sur scène, et Cédric Delorme-Bouchard pour la conception des lumières seront en charge de nous conduire dans les méandres du transhumanisme et peut-être de répondre à cette question sur l’amour et les robots. Sachant qu’ils peuvent être déjà des partenaires virtuels, nous évitant ainsi la rencontre émotionnelle et physique avec l’autre.

Ce qui était fiction hier devient réel demain, comment pouvons-nous intégrer ces différentes évolutions sans y perdre notre âme et notre humanité sachant qu’au-delà de notre simple interrogation d’individu, d’énormes enjeux politiques et économiques jouent leur propre partition reléguant au second plan la réflexion éthique et morale sur les conséquences de ces changements. À voir absolument.

Les robots font-ils l’amour?, une création d’Angela Konrad, présentée à Usine C, du 27 février au 10 mars 2018 www.usine-c.com