Les petits écrans

Février, le mois des amoureux... de la télé

Luc-Alexandre Perron
Commentaires

Bonjour chers amis lecteurs et lectrices. L’hiver nous frappe de plein fouet et on gèle. Ceci constitue, selon moi, une excellente excuse pour rester à la maison et regarder la télévision. Ce mois-ci, je vous présente une variété très éclectique d’émissions de télé. Allons-y tout de suite!

Knightfall  

Pour les férus d’Histoire, cette série vous séduira. Tout commence alors que Philippe Le Bel règne sur la France. Les Templiers, au service du pape Boniface VIII défendent la chrétienté contre les infidèles sarrasins qui ont pris la Terre Sainte. Le pape tout puissant décide de tout même qui épousera qui. Ainsi, il désigne le souverain de Catalogne pour épouser Isabelle, la fille du roi. Un autre prétendant s’impose, le prince Edward d’Angleterre, fils d’Edward 1er. Pourtant, ce n’est un secret pour personne en Europe, le prince anglais est un sodomite! Et oui, le prince préfère les hommes et son mariage avec Isabelle de France serait une grande alliance, mais aussi un grand malheur pour la princesse française. Les Templiers, à la demande du pape, partent à la recherche du Saint-Graal, la coupe dans laquelle le Christ aurait bu du vin lors de la dernière Cène, le repas final de Jésus avec ses apôtres. Le pouvoir du pape commence à exaspérer le roi de France. De plus, la richesse des Templiers attise son envie car les coffres du royaume sont vides. Rapidement, vous serez plongés dans un monde violent, torride, où tous les coups sont permis. Les luttes de pouvoir autant internationales qu’intestines prennent le dessus sur la vie des hommes et des femmes que le Destin a choisis pour régner sur le monde. Les scènes de batailles sont violentes et graphiques à souhait. Les costumes et les décors ajoutent à la somptuosité de cette dramatique. Derrière l’objectif « noble » pour les Chrétiens de reconquérir la Terre Sainte, se cache évidemment l’appât du gain. La quête du Saint-Graal ne procède pas d’une foi exaltée mais bien de la recherche du pouvoir absolu. Il va sans dire qu’on romance pas mal le tout. Par exemple, la grossesse non désirée de la reine Jeanne de Navarre, épouse du roi de France, ne figure pas dans la plupart des livres d’Histoire. Encore moins sa tentative d’avortement.

Happy

Bon préparez-vous! Christopher Meloni, connu pour ses rôles dans OZ et Law & Order : SVU, est de retour à la télévision, dans un rôle de policier. Vous allez me dire que c’est pas tellement un nouveau rôle. Et bien vous allez être surpris. Nick Sax est un policier déchu, devenu tueur à gages. Jusque-là rien de bien surprenant. Sauf que la normalité s’arrête là. Victime d’une tentative de meurtre accompagnée d’une crise cardiaque, Sax se réveille et il découvre Happy, une licorne bleue qui vole et qui est l’amie imaginaire d’une fillette kidnappée par un homme déguisé en Père Noël. Ignorant que la fillette en question est sa propre fille, Nick doit commencer par accepter la réalité de la licorne en question car il n’y a que lui qui puisse la voir. À partir de ce moment-là, plus rien ne devra vous surprendre. C’est probablement la série la plus déjantée depuis longtemps à la télévision. Il y a beaucoup de sexe et Christopher Meloni a toujours son body d’enfer. Mais ce qui frappe, c’est le cas de le dire, c’est la violence de la série. Du sang, il y en a en masse! C’est incroyable comme émission. La licorne et le policier vont aussi apprendre à former une équipe pour retrouver la petite fille, avec très peu d’indices au départ. Vous n’en croirez pas vos yeux, ni vos oreilles. Les effets spéciaux sont aussi impressionnants. Bien évidemment, il faut aller sur une chaîne câblée pour avoir accès à une émission aussi ouvertement vulgaire et sanglante. Nick Sax, semble être un homme fini, pourtant l’espoir de retrouver la fillette à la demande de Happy va lui redonner un regain d’humanité. Je ne sais pas qui a pensé à créer une telle émission et un scénario aussi flyé, mais je pense que la drogue doit avoir joué un rôle majeur dans la création de HAPPY. C’est complètement fou! Vous découvrirez une panoplie hallucinante de personnages secondaires tout aussi bizarres les uns que les autres.

American Crime Story  

La dernière fois qu’American Crime Story a été présentée, on avait concentré la trame dramatique sur l’histoire d’O.J. Simpson. Cette fois-ci, on traitera de la mort du designer Gianni Versace. On visionne d’abord la relation entre le grand couturier et son amant, Andrew Cunanan. Puis le crime et finalement la recherche du criminel. Une distribution magistrale qui inclut Ricky Martin et Penelope Cruz. La communauté LGBT avait été secouée par cette histoire sordide. On revient donc sur les faits marquants de ce fait divers, alors qu’une chasse à l’homme télévisée pratiquement en direct captivait le public et évidemment, on avait eu droit à notre part de commentaires homophobes. On peut aussi se demander si cette série ne marquera pas le retour de Ricky Martin comme acteur. Voir Penelope Cruz en blonde Donatella Versace étonne un peu, au départ. Mais vous suivrez les faits reliés au crime avec intérêt. Il va sans dire qu’on aborde de plein front l’orientation sexuelle du designer et du milieu de la couture, où les LGBT sont fort présents. Le drame se déroule tout de même dans un climat où l’homophobie se veut encore fort présente et certains individus associent le côté sanglant de l’affaire à l’homosexualité; comme si tous les gays avaient un potentiel criminel. C’est très bien joué et très bien dirigé. Vous allez aimer.

X-Files

Incroyable mais vrai, FOX présente la onzième saison de la série de science-fiction The X-Files mettant en vedette David Duchovny (Fox Mulder) et Gillian Anderson (Dana Scully). Les agents du FBI sont de retour à la recherche de leur fils William. Évidemment, la présence des extra-terrestres se fera rapidement sentir. C’est un risque que le réseau a pris avec cette nouvelle saison, car la dernière n’avait pas rapporté les cotes d’écoute attendues. Cette année, Mulder et Scully partent à la recherche de leur fils, disparu il y a longtemps. Je vous dirais que c’est bon mais sans plus. D’abord, les comédiens ont pris un coup de vieux et le scénario aussi. On étire la sauce au maximum et je dois vous avouer que j’ai perdu l’intérêt. C’est devenu redondant. J’ai vraiment décroché.

LA to Vegas

Une grande surprise à la télévision… Une petite comédie de rien du tout fait son apparition… Découvrez les employés et les passagers de Jackpot Airlines, une petite compagnie d’aviation qui fait le relais Los Angeles- Las Vegas. Il va sans dire que qui dit « agents de bord » dit gai! Et oui, dès le départ, on découvre un gai parmi les employés de l’entreprise. En quelques minutes, j’ai été séduit par cette série. C’est fort amusant et léger. Rien qui ne va bouleverser la télé, mais qui apportera quand même un vent de fraicheur dans le secteur des comédies. C’est toujours un méli-mélo entre les agents de bord, le pilote, le copilote et les passagers qui exigent beaucoup de la part des agents de bord. J’ai visionné l’émission pilote et quelques épisodes et je me suis bien amusé. On s’amuse ferme en suivant les imbroglios dans l’appareil et dans le cockpit. Vous allez rire.

Voilà pour ce mois-ci. Amusez-vous avec votre Valentin ou Valentine devant le téléviseur!