Décès

Mort d’André Baudry, fondateur de la première association homosexuelle française

L'agence AFP
Commentaires

André Baudry, fondateur de la première association homosexuelle française, Arcadie, est mort le 1er février 2018 à Naples à l'âge de 95 ans.

Ancien séminariste, puis professeur de philosophie, imprégné de culture chrétienne, il fonde en 1954 la revue Arcadie. Une audace dans la France de l'après-guerre où l'homosexualité est encore considérée comme une maladie et réprimée par la loi.

La revue est d'ailleurs interdite à l'affichage et à la vente aux mineurs et André Baudry est poursuivi l'année suivante pour outrage aux bonnes mœurs.

Mais Arcadie n'est pas qu'une revue. En mars 1957, le mouvement Arcadie se dote d'un lieu d'accueil qui abrite des banquets, des débats et des après-midi dansantes qui drainent un public important.

Dans les années 1960, la revue doit constamment jouer avec la censure pour éviter l'interdiction.

En 1975, André Baudry témoigner à la télévision dans la première émission grand public consacrée à l'homosexualité, « Les Dossiers de l'écran ».

Son association Arcadie se qualifie de « Mouvement homophile de France » et commence à être critiquée par de jeunes homosexuels qui aspirent à une visibilité sans complexe.

À la fin des années 1970, la naissance d'associations gaies politisées, comme les GLH sonne le glas d'Aracadie.