2 mars 2018

Avec 13 nominations, «120 Battements par minute» part favori des César

L'équipe de rédaction
Commentaires
120 Battements par minute
Photo prise par © 120 Battements par minute
Marvin ou la Belle éducation
Photo prise par © Marvin ou la Belle éducation
  • 120 Battements par minute
  • Marvin ou la Belle éducation

120 battements par minute, le film de Robin Campillo sur les militants de l’association Act Up-Paris au début des années 1990, est nommé dans plusieurs catégories, 13 pour être précis

Le nom de 120 battements par minute apparait dans pas moins que treize fois, à égalité avec le film d’Albert Dupontel, Au revoir là-haut, signé Pierre Lemaitre. Le réalisateur de 120 Battements, Robin Campillo, et son équipe peuvent espérer l’emporter dans les catégories du Meilleur film, du Meilleur scénario original, de la Meilleure réalisation, des Meilleurs costumes, Meilleurs décors, Meilleure photo, Meilleur montage, Meilleure musique originale ou encore Meilleur son.

Trois rôles de jeunes hommes gais

À surveiller de près, la catégorie Meilleur espoir masculin opposera les deux révélations de 120 Battements par minute, dont les personnages tombent amoureux : Nahuel Perez Biscayart et Arnaud Valois. Ils seront en «compétition» avec Finnegan Oldfield, révélé dans le film d’Anne Fontaine, Marvin ou La Belle éducation, qui sortira en salles au Québec à la fin mars. Trois rôles de jeunes hommes gais, donc, sur les cinq nommés de la catégorie !

Pour les prix du Meilleur acteur dans un second rôle et de la Meilleure actrice dans un second rôle, on retrouve Antoine Reinartz et Adèle Haenel, deux acteurs clés de 120 BPM.

À noter aussi que Penélope Cruz, qui s’est forgée son statut d’icône notamment dans les films de Pedro Almodóvar, recevra un César d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.

La cérémonie des César se tiendra le 2 mars à Paris. Elle sera dédiée à Jeanne Moreau, morte le 31 juillet dernier à l’âge de 89 ans.