4 mars 2018

Quelques films nommés aux Oscars avec des liens LGBT

Yves Lafontaine
Commentaires

L’Académie des arts et des sciences récompensera, le dimanche 4 mars prochain, les films et professionnels du cinéma sortis dans la dernière année aux États-Unis. Parmi les films qui mettent en scène des personnages principaux LGBT, Call me by your name est nommé 4 fois, et Une Femme fantastique pourrait gagner le prix de meilleur film étranger. Tour d’horizon des nominations LGBT pour la 90e cérémonie des Oscars.

En 2017, Moonlight le long-métrage de Barry Jenkins emportait de justesse le prix du Meilleur film, au nez du favori La La Land et ses 14 nominations. La victoire de Moonlight, qui met en scène un héros noir, issu d’un quartier pauvre de Miami et bouleversé par son homosexualité, avait été saluée comme un choix engagé. 

Pour qu’un film au héros gai l’emporte cette année, les probabilités sont moins favorables : alors que Moonlight était nommé huit fois, Call me by your name n’est nommé «que» quatre fois : Meilleur film, Meilleur acteur (l'incroyable Timothée Chalamet), Meilleur scénario adapté et Meilleure chanson originale (la calme et mélancolique Mystery of love de Sufjan Stevens. Malgré sa grande qualité et le jeu impeccable de ses acteurs, le film est reparti bredouille des Golden Globes qui se tenaient début janvier… Tout est encore possible, mais les preneurs aux paris ne le donne pas gagnant. On peut tout de même espérer voir gagner James Ivory, qui a signé le scénario du film, une adaptation du roman d'André Aciman.

Les trois films les plus représentés cette année sont La Forme de l’eau (The Shape of Water) de Guillermo del Toro, Dunkerque de Christopher Nolan et Three Billboards Outside Ebbing, Missouri de Martin McDonagh, avec respectivement 13, 8 et 7 nominations.

Lion d'or à la Mostra de Venise. La Forme de l'eau de Guillermo Del Toro compte un personnage secondaire gai, celui d'un homosexuel dans le placard qui travaille dans le domaine de l'illustration publicitaire et qui vient au secours de l'héroïne principale qui tente de sauver l'amour de sa vie, un humanoîde amphibien... Avec cette ode à la tolérance, le réalisateur ne craint pas de se montrer optimiste.

Mudbound, un des films nominés pour le meilleur film et pour le meilleur scénario adapté d'une autre œuvre. Le film a été réalisé par une lesbienne afro-américaine, Dee Rees, qui a également signé le scénario du film. Notons également que la directrice photo du film, Rachel Morrison, est également ouvertement lesbienne, mais qu'elle ne se retrouve pas sur la liste des nominations dans cette catégorie.

Bien que n'étant pas explicitement à thématique gaie, Lady Bird de Gerwig dispose d'un élément impliquant un personnage gai. Ce film est bien représenté dans la compétition, et a une chance raisonnable de gagner dans l'une des catégories suivantes : Meilleur film, Réalisateur, Scénario original, Actrice (Saorise Ronen) ou Actrice de soutien (Laurie Metcalf).

Dans la catégorie du meilleur documentaire, notons que la transgenre Yance Ford livre, avec Strong Island, un film poignant sur le meurtre raciste de son frère, l'acquittement de l'accusé et la réaction de sa famille endeuillée.

Une Femme fantastique, cinquième long-métrage du réalisateur chilien Sebastián Lelio, concourt au titre de Meilleur film en langue étrangère. Il dresse le portrait d’une femme trans qui vient de perdre son compagnon, rejetée par la belle-famille qui ne veut pas l’associer à son deuil.

Pour la liste complète des nominations à cette 90e cérémonies des Oscars