Russie

Une vidéo de propagande antigaie appelle à voter pour Poutine

Yannick LeClerc , L'agence AFP
Commentaires
Russie
Photo prise par © Russie
Une vidéo homophobe est devenue virale en Russie la semaine passée. Elle appelle à voter une nouvelle fois pour le président Vladimir Poutine afin de ne pas vivre le « cauchemar » de la cohabitation avec des homosexuels. Les élections présidentielles russes commencent le 18 mars et de nombreuses vidéos « militantes » commencent à faire leur apparition. Pro-Poutine, anti-Poutine, pro-Navalny, anti-Occident... la guerre des images bat son plein.
Au milieu de celles-ci, une vidéo de propagande homophobe est apparue sur les réseaux sociaux vendredi passé et elle est rapidement devenue virale en Russie. Il y est expliqué aux électeurs que si l'un des rivaux du président Vladimir Poutine gagne, les Russes vont vivre un cauchemar: ils seront obligés de cohabiter avec des homosexuels.
 
Vidéo antigai
Avec des acteurs télé bien connus en Russie, la vidéo a fait plus de trois millions de vues sur la page Facebook de l'analyste politique pro-Kremlin Alexander Kazakov, explique France 24. Le scénario? Un homme d'âge moyen rêve d'un avenir sans Poutine, un avenir où celui-ci ne remporte pas un quatrième mandat lors du vote du 18 mars.
 
Dans ce futur alternatif sans Poutine aux commandes, le personnage trouve un homme, représenté avec les stéréotypes du homosexuel, assis dans sa cuisine en train de se faire les ongles et de manger une banane de manière suggestive. On voit également des policiers faire des dabs et tout le monde a l'air étrangement stylé. À en croire la vidéo, ce serait une forme de futur cauchemardesque puisqu’à la fin, l'homme se réveille en plein stress avec une idée fixe: voter pour Poutine!
 
Parmi les opposants de Poutine, on trouve la candidate libérale Ksenia Sobtchak qui s'est déclarée en faveur du mariage gai - une perspective hautement improbable dans un pays aussi conservateur. Certains observateurs politiques ont émis l'hypothèse que le programme de Sobchak faisait partie d'une stratégie visant à créer un semblant de diversité dans une élection de laquelle Poutine sait qu'il sortira vainqueur.
 
Cette vedette de la télé russe a nié être liée à un « projet du Kremlin ». Sobchak s'est prononcée contre la vidéo lundi, la qualifiant de «vile». « Présenter les personnes LGBT comme une menace dans un pays homophobe n'est pas une blague », a-t-elle écrit sur Instagram.
 
Dans la société russe, il est courant d'observer des attitudes homophobes. Aucune personnalité publique traditionnelle n'a encore révélé être gaie. La législation russe interdit de présenter les relations homosexuelles de manière positive aux mineurs.
 
Pour ceux qui ont du temps à perdre, la vidéo peut être vue en version originale russe, sans sous-titres